Accueil » Perso » Divers » Le Salon du Livre Lesbien et Braderie

Le Salon du Livre Lesbien et Braderie

by Cordélia

Bonjour à tous et à toutes !

Samedi dernier avait lieu le 3e Salon du Livre Lesbien au Centre LGBT de Paris, rue Beaubourg. Il y a quelques temps, nous avions également eu le Salon de la BD LGBT auquel je n’avais pas été (par pure flemme, je le reconnais). Curieuse et cette fois non paralysée par la flemme, j’ai décidé d’aller jeter un œil au Salon du Livre Lesbien. Je savais plus ou moins à quoi m’attendre, j’ai souvent été au Centre LGBT pour les CA de Bi’cause. Je savais que vue la taille du Centre, ça n’allait pas être gigantesque. Il y avait surtout un grand stand avec plein de livres à côté de l’entrée, et dans la salle, les auteurs installés à des petites tables qui dédicaçaient leurs livres.

J’ai pris le temps de regarder ces livres que les auteurs dédicaçaient à des tables recouvertes de drapeau arc-en-ciel, mais aucun n’a attiré mon attention, où alors les prix étaient vraiment dissuasifs. J’ai repéré quelques BDs vachement sympas sur le stand, dont la BD d’Océanerosemarie (La lesbienne invisible), mais comme les auteurs n’étaient pas présents, ce n’était pas la peine que je me rue pour les acheter.

salon du livre lesbien centre LGBT 2014 paris dédicaces auteurs

Personnellement, je trouve ça plutôt bien que le Centre LGBT prenne des initiatives de ce genre pour réunir des auteurs LGBT (que ce soit pour des livres lesbiens ou pas). Il y a eu un petit discours que je n’ai malheureusement pas pu enregistrer (j’aurais dû penser à prendre de quoi le faire…) pour expliquer le pourquoi du comment de ce Salon du Livre Lesbien. Il est vrai que ce sont des auteurs totalement invisibilités la plupart du temps et que sans Internet et ses listes de livres lesbiens, on ne pourrait absolument pas trouver.

Certains se demanderont peut-être quel est l’intérêt de se rassembler, parce qu’un livre, c’est un livre, peu importe si les héros sont hétéros ou LGBTQIA+. C’est bien gentil, mais qu’est-ce que vous penseriez si partout autour de vous, vous n’aviez QUE des livres LGBT, des films LGBT et que chercher les personnages hétéros devenaient le parcours du combattant ? Alors oui, je trouve ça dommage qu’on ait besoin d’apposer un tampon « lesbien » , « gay » , « bi » ou « trans » sur des livres, ça me dérange. Mais que faire d’autre ? Quand je vais dans une librairie, la probabilité que je prenne au hasard un livre avec des personnages qui me ressemblent est quasi nulle. Et encore, je ne chipote pas sur la marchandise ! Je lis des romans gays et lesbiens, j’avoue ne même pas chercher de la littérature bi, car je sais bien que ces livres vont se compter sur les doigts de la main.

J’en ai assez de lire l’histoire de mecs cis-blancs-cathos-hétéros. Voilà. J’aime bien, évidemment ça ne me dérange absolument pas, mais quand je réfléchis cinq minutes, je me dis que j’ai envie de lire autre chose. Une fois de temps en temps.

braderie livres LGBT paris

En parallèle à ce petit Salon du Livre, il y avait la braderie des livres du Centre LGBT de Paris. Pour le coup, j’ai sauté sur l’occasion ! Je ne connaissais quasiment aucun titre, j’ai passé un bon moment à parcourir les résumés en espérant que quelques livres titillent ma curiosité. Je n’aime pas trop les braderies d’ordinaire, mais les bouquins à thématique LGBTQIA+ sont difficiles à trouver, souvent édités par de petites maisons d’édition avec des prix élevés, et tout simplement introuvables d’occasion. Alors une fois n’est pas coutume : j’ai fouillé dans les cartons. J’ai fini par en retirer quatre livres dont un bouquin de psycho.

psychologie(s) des transsexuels et des transgenres livre lgbt trans

Psychologie(s) des transsexuels et des transgenres par Françoise Sironi. Je n’en avais jamais entendu parler et ça me semblait une bonne idée de lire quelque chose comme ça en guise de documentation, car je rappelle que j’écris un roman où la question trans (et LGBT en général) est très importante. Je l’ai lu, j’en parlerai certainement plus longtemps dans mon bilan lecture de juillet, mais j’ai quand même appris des choses et pu réfléchir sur d’autres. En fouillant un peu sur Internet, j’ai pu voir que tous les trans n’étaient pas d’accord avec le contenu de ce livre, mais j’imagine que c’est bien comme partout : aucun livre ne fait jamais l’unanimité. En tout cas, c’est une bonne acquisition.

livres LGBT

En plus de mon bouquin de psycho, j’ai été attirée par trois romans dont je ne sais absolument rien. L’étoile rose de Dominique Fernandez, écrivain ayant reçu le prix Goncourt et membre de l’Académie française (ça avait l’air d’être une valeur sûre). Le garçon de la piscine de Luis Algorri parce que le titre me plaisait bien. PostMortem de Patricia Cornwell, parce que c’est un thriller et j’aime bien ce genre, et qu’il y avait une héroïne et non pas un héros. J’ignore si j’ai fait de bons choix, j’espère que oui. Je vous tiendrai au courant !

En tout cas, bilan plutôt positif pour cette braderie au Centre LGBT, je suis repartie avec ce que j’étais venue chercher.

Et vous ?

Avez-vous déjà été dans un Salon du Livre LGBT ? Avez-vous déjà lu les livres que j’ai acheté ? N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Tu aimeras peut-être

12 comments

Maelle 25 mars 2017 - 19h 04

Bonjour,
J’ai lu l’intégralité de P.Cornwell avec les aventures de Kay Scarpetta.. Très bon choix.

Reply
Via 3 septembre 2014 - 11h 04

Ok, je t’enverrai ça quand la liste ressemblera à quelque chose – comptons un à trois mois, si ça te semble être un délai honorable :)

Reply
Via 17 juillet 2014 - 16h 49

Sur le principe, je suis d’accord que les personnages LGBT sont moins traités que les hétéros, mais je trouve que tu exagères un peu en disant que c’est anecdotique d’en rencontrer. En vitesse, si je reste dans les « classiques » pour ne mentionner que des auteurs dont chacun connait le nom, outre la pédérastie (Sartre, la Nausée ; Gide, les Faux-Monnayeurs ; Yourcenar, les Mémoires d’Hadrien ; Genet, Pompes funèbres ; Thomas Mann, Mort à Venise (juste pour quitter la littérature française ^^)) qui est un cas particulier, on retrouve de l’homosexualité (Yourcenar, Gide et Genet pour le reste de leur oeuvre, Proust, Green, Tournier, etc. Même Zweig (La confusion des sentiments), malgré tout le mal que je pense de lui), de la transsexualité (Bon, moins, mais on peut penser à l’Orlando de Woolf). Parmi des auteurs connus plus récents, on peut aussi penser à Gilles Leroy ou à Philippe Besson.
Pour la bisexualité, j’avoue que c’est plus difficile. Pour rester dans les XIX-XXème, je dirais Colette, mais c’est un peu tout ce qui me vient à l’esprit à l’instant.

Bref, tout ça non pas pour dénigrer le concept de salon, mais juste pour dire que ces sexualités ont été thématisées, à la fois par des auteurs hétéros et (surtout) par des auteurs LGBT.

Reply
Cordélia Reid 23 juillet 2014 - 0h 35

Oui c’est sûr qu’il y a des personnages LGBT, mais disons que quand j’étais ado, je n’en ai pas lu un seul ^^’ Et pourtant j’étais une très très grosse lectrice (1 livre par jour en moyenne), donc j’en ai lu des bouquins ! Et même chez les auteurs que tu cites, les œuvres en question ne sont pas toujours les plus connues.
Donc voilà, c’est pas non plus extrêmement courant, ça dépend des époques aussi ^^
Mais on avance et c’est plutôt cool ^^
merci pour ton commentaire !

Reply
Via 31 août 2014 - 12h 55

L’autre jour, je repassais mes envies de lecture en revue. J’ai remarqué que dans le tas il y a pas mal de livres dont je sais qu’ils mettent en scène des persos LGTB (Monsieur Vénus de Rachilde, un truc d’Arthur Dreyfus dont on me bassine les oreilles, la suite de la Recherche du temps perdu, tout ça). Bref, si ça t’intéresse, je peux tenir une liste-de-lecture-lgtb commentée ^^
J’ai l’avantage/défaut de ne pas orienter mes lectures, du coup, ça fait un gros mélange Classiques/contemporain, Belles lettres/BD, thématisé/mentionné tout ça.
Bref, si ça t’intéresse, c’est quelque chose que je peux faire sans me contraindre ^^

Reply
Cordélia Reid 31 août 2014 - 23h 54

Eh bien écoute je veux bien, ça m’intéresse ^^

Reply
Viviane 11 juillet 2014 - 20h 27

Ah, c’est cool comme sortie, ça. Dommage que tu n’aies pas trouvé ton bonheur parmi les auteurs qui exposaient…
J’ai pas le temps de me lancer dans la lecture de bouquins de psycho, mais si tu fais un petit résumé de celui-ci, ça m’intéresserait bien. :)

Reply
Cordélia Reid 12 juillet 2014 - 14h 42

Ouais alors un résumééééé ça va difficile ! Mais j’essayerai dans le bilan de juillet ^^
Bisou :)

Reply
Mithrowen 11 juillet 2014 - 19h 02

Je ne savais pas que ce genre de salon existait. D’abord, je me suis dit mais pourquoi ? Mais, c’est vrai que d’un point de vue hétéro, on se rend pas forcément compte que la majorité des histoires parlent de personnes hétéros. J’ai repensé aux 45 bouquins que j’ai critiqué sur mon blog et je me suis rendue compte que y’en a un seul avec un personnage principal homosexuelle (C’est « Les filles de l’ouragan » de Joyce Maynard). J’ai trouvé ça étonnant parce que de mon côté, malgré le fait de d’être hétéro, je n’ai pas plus de mal à me projeter dans un personnage s’il est homo (probablement parce que je considère qu’on aime des personnes avant d’aimer leur sexe). Donc, la conclusion de cette tartine, c’est que même quand on est open, le marché du livre est tellement stéréotypé qu’on lit des trucs stéréotypés.

Reply
Cordélia Reid 16 juillet 2014 - 18h 06

oui voilà ^^’ de la même manière on lit souvent les histoires de personnages blancs cathos et surtout pas handicapés. On lit des livres stéréotypés malheureusement. mais j’aimerai vraiment qu’il soit totalement inutile d’avoir ce type de salon ! Merci pour ton commentaire ^^

Reply
Byam Jinx Oxymoron 11 juillet 2014 - 13h 58

Je trouve même curieux que Patricia Cornwell ne fasse partie de votre PAL que maintenant. Je ne donnerai pas de détails, je vous laisse le plaisir de découvrir le personnage de Kay Scarpetta et celui de sa niéce Lucy Farinelli ; surtout celui de Lucy Farinelli. Il y a des chances que la collection entière finisse sur votre étagère / dans vote liseuse, et pas seulement pour la qualité des intrigues policières.

Bonne lecture :)

Reply
Cordélia Reid 11 juillet 2014 - 16h 09

En fait je me suis rendue compte qu’on m’en avait déjà parlé (enfin c’est un ami qui me l’a rappelé en lisant mon article xD)
Je vais pouvoir découvrir ça, enfin !
Merci ^^

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Ok En savoir plus