Accueil » Littérature » Être lecteur » Challenge littéraire : lectures de juillet

Challenge littéraire : lectures de juillet

by Cordélia

Bonjour à tous et à toutes !

Il est l’heure pour moi de réaliser le bilan de mes lectures de juillet. Ça aura été difficile car j’avais oublié de noter mes lectures. Comme une débile. Heureusement, j’ai assez bonne mémoire ! J’avais pour objectif de lire 10 livres par mois pendant les vacances d’été, j’ai réussi plus ou moins, mais ça aurait pu être mieux. Disons que je n’ai pas terminé tous les livres que j’avais mis sur ma table de nuit. Donc en tout ça fait plus de 10, mais j’en ai seulement 9 à vous présenter. La faute à ma fichue habitude de lire plusieurs livres en même temps. Résultat, seul celui qui me passionne le plus est terminé.

Mes lectures sont plus ou moins intelligentes, certaines assez stupides (je ne m’en cache pas), d’autres plus intellectuelles. J’aime la variété ! Je vais essayer de vous parler de tous les livres que j’ai lu, de vous faire un petit résumé et de vous donner mon avis. J’espère ainsi vous conseiller quelques bonnes lectures, ou au contraire de vous en déconseiller d’autres. N’hésitez pas à me laisser vos commentaires sur les livres que j’ai lu, et à me raconter vos lectures du mois ou de me conseiller de nouveaux livres.

C’est parti ! Je vous présente mes 10 lectures de juillet.

Psychologie(s) des transsexuels et des transgenres

Psychologie(s) des transsexuels et des transgenres de Françoise Sironi
Transyclopédie : tout savoir sur les transidentités [ouvrage collectif]

Voici deux ouvrages qui ne sont absolument pas des romans, vous l’aurez compris rien qu’avec les titres. Je parle des deux en même temps, car je les ai lu dans un même but : me documenter pour mon roman (un petit extrait juste ici). Il serait très difficile de les résumer. Néanmoins je tiens quand même à vous parler de ces deux livres. Psychologie(s) des transsexuels et des transgenres est parfois controversé, car il présente des théories que les trans et associations trans n’approuvent pas du tout, si j’ai tout compris. Par contre, le livre reste intéressant grâce aux témoignages qu’on y trouve. Ils sont vraiment extrêmement variés et montrent bien que chaque histoire est unique en son genre. Transyclopédie : tout savoir sur les transidentités est extrêmement bien construit, la table des matières permet une navigation simple entre les différentes entrées. On a droit à des articles rédigés par des associations trans par exemple, et tout ça est vraiment enrichissant. Il y a également une bonne bibliographie, ce qui permet d’avoir d’autres lectures et de confronter un peu ses sources. Au final, comme dans tout processus de documentation, je garderai à peine 1% de tout ce que j’ai lu, mais ça n’en demeure pas moins intéressant.

Terre Zéro de Jean Bury

Un roman de SF édité par House Made Of Dawn qui est décidément l’une de mes maisons d’édition chouchou. J’ai lu ce roman dans le train et autant vous dire que je n’ai pas lâché ma liseuse avant de l’avoir terminé ! J’ai même été jusqu’à lire assise par terre dans la gare pendant ma correspondance. Et je me suis empressée de mettre ce roman sur la liseuse de mon petit frère pour qu’il le lise lui aussi, parce qu’il est vachement cool. C’est de la science-fiction avec un petit côté thriller. Ça ne se passe pas dans l’espace ou extrêmement loin dans le futur, seulement en 2040. Mais c’est suffisant pour instaurer une ambiance. J’ai trouvé à ce livre un petit côté Orphan Black (la série) dans l’ambiance.

Tout commence avec une course poursuite. Christophe est un scientifique et il aide un adolescent, un certain Thomas à s’enfuir. On comprend qu’il est près à risquer sa vie pour ça et le prologue se termine avec la fuite du fameux Thomas. Ensuite, c’est retour dans le passé. Christophe est engagé par Impérium Industries, une grande entreprise concurrente de sa mère (qu’il rejette). Il est appelé à travailler sur les intelligences artificielles, le but d’Impérium serait de créer un robot humanoïde au comportement humain. Sauf qu’évidemment, ça va être bien plus compliqué que ça. Entre les découvertes scientifiques, menace de guerre, conflits d’intérêt entre grandes entreprises, Christophe se retrouve dans de sales draps.

J’ai adoré ce livre du début à la fin. Il y a sans doute quelques défauts, mais mon esprit les a totalement occulté tellement j’étais prise dans l’histoire. Je trouve que tout s’emboite bien, que la dynamique est extrêmement bonne et j’ai été tenue en haleine jusqu’à la fin. Ce n’est pas un roman extrêmement long, mais il est riche en péripéties, en action et même en réflexions. Et vous verrez qu’il y a tout un travail d’invention autour du temps, de la distorsion temporelle, du contrôle de l’espace temps et c’est un de mes péchés mignons (ce n’est pas pour rien que je suis fan de Doctor Who). La fin a totalement répondu à mes attentes, bien que j’ai trouvé ça triste, je ne vois pas d’autres alternatives que celle proposé par l’auteur. Un chouette livre, sans aucun doute !

La SélectionL’Elite et L’Elue de Kiera Cass

Je compte vous parler de cette trilogie en long, en large et en travers au cours d’un article dédié à la fin du mois. Néanmoins, je vais quand même dire quelques mots. C’est une trilogie qui se veut dystopique, dans la lignée de Hunger Games et toute la clique. Vous comprendrez que je n’emploie pas « qui se veut » pour rien… Parce que ce contexte dystopique est totalement accessoire. L’idée de base est plutôt sympa, et c’est pour ça que j’ai décidé de lire ces livres. Dans une monarchie futuriste, une sélection est organisée parmi les jeunes filles du royaume de manière à ce que soit élue la future reine, épouse du prince héritier. Cette sélection est – bien sûr – télévisée, et on se retrouve donc avec une forme de Bachelor.

Le problème, c’est que les personnages sont creux, un peu chiants, carrément caricaturaux. Et on a droit à une belle Mary-Sue en personnage principal, rien à voir avec Katniss la badasse ! Franchement, ça aurait pu donner une trilogie amusante, mais ça finit surtout par être ennuyant et décevant. Bon, j’ai quand même réussi à finir, j’avais suffisamment envie de savoir la fin pour aller jusqu’au bout. Donc ce n’est pas si mal… Disons que c’est une lecture légère, pour ado, à lire sur la plage.

Kafka sur le rivage de Haruki Murakami

Un grand classique. Ça faisait deux ans que ce roman traînait dans ma bibliothèque avec – je crois – un autre roman de Murakami (je suis en plein dans les cartons, impossible de vérifier). J’avais dû vaguement essayé de le lire, mais abandonné au bout de quelques pages faute de motivation et/ou de temps. J’ai mis ce livre dans ma valise pour partir en vacances et au bord de la piscine, j’en suis venue à bout.

C’est l’histoire d’un garçon de 15 ans, Kafka Tamura, qui s’enfuit de chez lui pour échapper à la prophétie de son père : « tu me tueras, et tu coucheras avec ta mère et ta sœur » . Très Œdipe, n’est-ce pas ? Moi qui adore la tragédie grecque… En tout cas, Kafka fait une fugue et se retrouve au sud du Japon. Dans une bibliothèque où il se rend en prétendant être étudiant, il fait la connaissance du bibliothécaire qui devient son ami. En parallèle, on a l’histoire de Nakata, un homme qui parle aux chats. Ce sont deux vies qui sont destinées à se croiser.

Le destin, la famille, le passage à l’âge adulte, la vie, la mort, le rêve… Tous ces thèmes sont abordés dans ce roman initiatique pour Kafka. L’adolescent va être confronté à son destin, à des choix déterminants qui vont bâtir l’homme qu’il sera. Cette histoire est extrêmement complexe, j’ai eu bien du mal à suivre tout ce qu’il se passait. Mais l’ambiance onirique et tragique m’a réellement transportée. C’est un roman bizarre, qu’on a parfois du mal à comprendre, mais c’est ce qui fait tout le défi et tout le charme. Je pense que c’est « très japonais » avec ce côté surnaturel mêlé au réel… Lire ce livre a été une véritable expérience que j’ai bien envie de retenter avec d’autres ouvrages de Murakami.

bleu horizon

Bleu Horizon

J’ai déjà parlé de Bleu Horizon sur ce blog, et pour cause : je suis publiée dedans ! C’est un recueil de nouvelles sur la première guerre mondiale, pour ceux qui auraient zappé l’information. Néanmoins, je ne suis pas toute seule à avoir une nouvelle dans ce livre et c’est pourquoi j’ai décidé de le lire en entier. Je regrette de ne pas avoir pris de notes pendant ma lecture, car un moins plus tard, j’ai bien du mal à me rappeler de toutes les nouvelles. J’y ai trouvé des lectures de qualité, certaines m’ont plu davantage que d’autres. Il y a vraiment de tout dans ce recueil et c’est justement ce qui m’a plu, quand bien même toutes les nouvelles ne m’ont pas emballée. Je me permets de vous parler un peu des nouvelles qui m’ont le plus marquée.

Ne pars pas de William Blanc, notamment parce que c’est la toute première et que je l’ai trouvé relativement longue. J’ai aimé le mélange entre les extraits de journaux, les télégraphes, les lettres et les coupures de presse. Et ce côté un peu fantastique. Qu’est-ce qui démoralise autant les troupes ? Mon seul reproche serait sur la longueur. J’ai également retenu Mémoire de fer de Charlise S. Jolly, pour la bonne idée d’écrire du point de vue d’un morceau d’obus, fiché dans la jambe d’un soldat. Demain, je t’aimerai de Camille V., que j’avais eu la chance de lire en avant-première, pour le thème du génocide arménien, qu’on oublie parfois quand on parle de la première guerre mondiale. J’aime aussi le fait qu’on ne comprenne pas forcément tout dans cette nouvelle, pas à la première lecture. C’est une ambiance très plaisante. Il y a également Funeste gare de Mathilde Loire (une de mes amies soit dit en passant), parce que j’aime les gares, les adieux et la mélancolie de cette courte nouvelle. Et enfin je terminerai par évoquer Mémoire vive de Tristan Stip, une nouvelle qui m’a énormément surprise. Il est difficile d’en parler sans gâcher votre lecture, mais sachez que le retournement de situation est totalement inattendu et m’a beaucoup plu.

Les derniers hommes de Pierre Bordage

Un vieux livre que j’avais dans ma bibliothèque depuis le collège. Mais à l’époque, j’étais un peu petite pour le lire, résultat il a pris la poussière… Jusqu’au moins dernier où j’ai décidé de le sortir de sa tombe pour, enfin, voir de quoi il en retournait. Et je ne suis pas mécontente d’avoir attendu aussi longtemps pour lire Les derniers hommes, je pense que j’aurais eu du mal à apprécier ce livre avant. D’autant plus que j’aime énormément les futurs post-apocalyptiques en ce moment !

Les derniers hommes, c’est à l’origine un roman publié comme un feuilleton, en six épisodes (un par mois). Puis il y a eu une version brochée, et c’est celle que j’ai pu trouver dans ma bibliothèque. C’est un roman de science-fiction. Tout se passe dans un futur où la Troisième Guerre Mondiale a ravagé la Terre. Le monde est ravagé par les bombes atomiques, les réactions nucléaires, les soldats robots, les animaux génétiquement modifiés… Pourtant, l’humanité survit tant bien que mal. Les derniers hommes se sont regroupés en tribut, des tributs nomades qui parcourent le monde (l’Europe dans l’histoire) au gré des saisons. Chaque tribut possède une spécialité et la tribut que nous suivons via Solman, le personnage principal, est la tribut de l’eau. Autrement dit, la tribut la plus importante. En effet, les rivières et nappes phréatiques sont quasiment toutes polluées et seuls les sourciers des aquariotes (tribut de l’eau) sont capables de trouver de l’eau saine.

Il se trouve que Solman est ce qu’on appelle un « donneur » , autrement dit il peut lire dans les pensées et avoir des visions (ça se contrôle très difficilement, ce n’est pas non plus le professeur Xavier). Il va devoir prendre en main son avenir et celui de son peuple, face aux corruptions des tributs et à l’apocalypse qui se prépare.

J’ai énormément apprécié ce roman. Je l’ai lu très vite, malgré son épaisseur. L’histoire est vraiment très prenante, on ne voit pas le temps passer. J’ai beaucoup aimé le personnage de Solman et les autres qui gravitent autour de lui. Mais ce qui m’a le plus plu, c’est sans aucun doute le contexte. J’aime cette ambiance, ce monde ravagé par la guerre, la science et l’ambition des hommes. Les armes chimiques, biologiques, génétiques… Tout cet univers SF qui est construit autour de l’histoire principale. Après, il faut savoir que l’un des gros thèmes du roman est la Bible et l’apocalypse selon St. Jean. Au début, ce n’est pas très frappant, mais plus on avance dans le récit et plus le côté religieux et surnaturel prend le pas sur le côté réaliste. C’est extrêmement bien fait, mais le fait est que la fin, je n’y ai pas vraiment cru, c’était trop gros et trop mystique pour moi. Je dois avouer que je suis assez butée concernant les thèmes religieux, je n’aime pas vraiment trouver ça dans les romans, surtout quand ça tombe dans le surnaturel. Mais il n’en demeure pas moins que j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre et que je le conseille !

Sinon comme je le disais, j’ai lu et plus ou moins avancé les livres suivants : Autremonde de Tad Williams, Auprès de moi toujours de Kazuo Ishiguro, La clinique de l’amnésie de James Scudamore, l’anthologie Sur les ruines du monde chez House Made Of Dawn et Kaïken de Jean-Christophe Grangé. Oui, tous ces livres sont « en cours » . Je sais, ça fait beaucoup. Et le pire, c’est qu’ils sont encore en plan et que j’ai lu d’autres livres depuis… Je suis vraiment irrécupérable.

Pour le mois d’août, je vais rester sur un objectif de 10 livres, sachant qu’aujourd’hui j’ai déjà deux romans, deux novellas de terminés et que j’ai pour objectif de lire le Trône de Fer (ou relire, pour certains tomes).

Et vous ?

Qu’avez-vous lu ce mois-ci ? Avez-vous lu les livres dont je parle ? Qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous des conseils à me donner ? N’hésitez pas à discuter de tout ça par commentaires !

Tu aimeras peut-être

14 comments

Une Androïde 10 août 2014 - 10h 14

Wouahou ! Qu’est-ce que tu lis vite, je n’ai lu que deux bouquins en un mois, je me sens à la ramasse !
Je voulais savoir si tu étais sur Goodreads, que je puisse suivre tes lectures depuis cette plate-forme ?

Sinon bonne continuation à toi, c’est super de te voir prendre autant de plaisir à lire et écrire.

Une Androïde.

Reply
Cordélia Reid 10 août 2014 - 10h 16

Merci ^^
Non je ne connais pas Goodreads, mais je vais aller jeter un œil ! Je me suis inscrite sous le nom Mlle Cordélia ^^

Reply
Une Androïde 11 août 2014 - 21h 22

Super, je m’abonne à tes critiques alors :P
Tu vas voir, c’est vraiment génial pour gérer ses lectures, voir les nouvelles sorties de nos auteurs préférés, etc.
Amuse-toi bien là-bas :-)

Reply
Cordélia Reid 18 août 2014 - 21h 08

Pour le moment je n’ai rien écrit xD Je pense que je vais surtout l’utiliser pour faire des listes @_@

Reply
Mademoiselle-litterature 8 août 2014 - 19h 50

J’ai lu « Kafka sur le rivage » il y a 2-3 ans et j’ai bien aimé ! :) Sinon… Qu’est-ce que j’ai lu ce mois-ci? Pleiiin de livres : Buffy contre les vampires (comic saison 1) ; Les lamentations de l’agneau, La malédiction des cornichons, Night School : les livres de la sorcière, …

Trop… Trop trop :D Mais normalement la plupart se trouve sur mon blog : http://mademoiselle-litterature.blogspot.com (d’autres sont en cours)

Reply
Cordélia Reid 18 août 2014 - 21h 09

Plein de lectures \o/ C’est bien ^^
Merci pour ton commentaire !

Reply
Au Rendez-vous Littéraire 8 août 2014 - 19h 44

C’est un beau bilan pour toi :) !!!

Reply
Cordélia Reid 18 août 2014 - 21h 05

Merci, j’en suis assez fière !

Reply
Marie-Sophie 8 août 2014 - 19h 40

Pour ma part, je n’ai pas eu l’occasion de lire beaucoup malgré cette période de vacances :(

J’ai donc lu: La guilde des magiciens (Très chouette), Dark elite (que je n’ai pas apprécié), Angelfall (génial!), le sang de l’épouvanteur (lecture légère et agréable), le baiser de l’ange (sympa, sans plus).

Reply
Cordélia Reid 18 août 2014 - 21h 08

Il y a toujours des périodes où on lit plus que d’autres ;) Mais ce n’est quand même pas si mal ! Merci pour ton commentaire ^^

Reply
axelle57 8 août 2014 - 11h 18

Je n’ai lu aucun de tout ceux-là…
J’ai attaqué David Gemmel, l’auteur préféré de mon homme, avec Troie, une vision un peu différente de L’Illiade et L’Odyssée et vraiment, j’accroche bien !

Sinon j’ai d’autres trucs en cours aussi, très intéressants mais moins lecture détente. Tu vois, tu n’es pas la seule à avoir plusieurs bouquins sur le feu ;-)

Bon courage pour les cartons :-)

Reply
Cordélia Reid 18 août 2014 - 21h 07

Merci ! Et oui c’est cool de lire plein de trucs en même temps, non ?

Reply
litsiu 8 août 2014 - 8h 38

Belle performance ! Pendant ce temps j’ai re-re-re-re-re-lu une de mes lectures faciles préférées (oui, je cours me cacher…).
J’avais adoré Kafka sur le rivage, je crois que je l’ai lu en une seule journée. J’ai lu d’autres livres de Murakami, mais ils m’ont pas autant emballé. 1Q84 était sympa, cela dit, malgré quelques longueurs.
De Bordage, j’avais particulièrement aimé les fables de l’Humpur. Je l’ai trouvé vraiment original.

Reply
Cordélia Reid 18 août 2014 - 21h 07

Merci o/
Tiens 1Q84 est sur ma liste… Faudrait que je lise d’autres trucs de Bordage, mais j’ai aussi Atwood sur ma liste en ce moment *avec l’intégrale de GoT je suis à 9/15*

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Ok En savoir plus