Accueil » Littérature » Conseils d'écriture » Leçon 3 : le caractère d’un personnage

Leçon 3 : le caractère d’un personnage

by Cordélia

Bonjour, bonsoir, chers internautes.

Nous avons vu précédemment quels étaient les gros clichés tout pourris de la mort à éviter à tout prix et les différents points à aborder lorsqu’on se retrouve à créer son personnage. Je vous avais prévenu, j’ai énormément de choses à dire sur le sujet et je compte bien parler de tout. Ou du moins, essayer. Je suis sûre que vous frétillez tous d’impatience ! Un peu comme ça :

Rassurez-vous, je viens à votre secours ! Et si vous n’avez pas besoin d’aide, ce n’est pas grave : je viens quand même. Aujourd’hui, je vais essayer de vous parler de caractère. Je l’avais déjà brièvement évoqué dans la part 2, aussi vais-je pousser le vice jusqu’à m’auto-cité afin de vous rafraîchir la mémoire.

Le caractère : si délicat à traiter que je ferais carrément un article consacré au caractère. Ma méthode consiste à aligner une liste de qualités et défauts. Une vingtaine en tout, faites attention si vous en avez plus de 30, soit vous avez un vocabulaire très riche (tant mieux pour vous), soit vous vous êtes forcément contredit ou répété. Il va sans dire que c’est souvent la 2e solution. Donc une petite liste et ensuite on écrit. Il faut aussi réfléchir à la différence qu’il y a entre la façon dont il se perçoit et celle dont les autres le perçoivent. Par exemple, il peut ne pas se rendre compte qu’il est extrêmement hautain et que personne ne peut le blairer pour ça. Ou a contrario avoir tellement peu confiance en lui qu’il ne voit pas que tout le monde l’adore parce qu’il est trop choupi de la morkitue. Bref, c’est un des trucs les plus importants parce que c’est ce qui va conditionner ses réactions. Evidemment c’est un point qui va énormément évoluer au cours de l’histoire car vous allez vous rendre compte de ce qui peut marcher ou pas.

Donc, reprenons. Comme je l’ai dit, il faut poser les bases. Surtout quand on commence. Du moins, c’est mon avis. Sinon on se retrouve avec des personnages chiants… Ma méthode, c’est la liste d’adjectifs. Je vous donne un exemple :

Curieux – Assidu – Méthodique – Passionné – Loyal – Honnête – Diplomate
Hargneux – Nerveux – Colérique – Radin – Râleur – Individualiste

A première vue, ce personnage a pas mal de qualités fort appréciables et a l’air d’être plutôt sympa. Mais il on s’attarde sur la deuxième ligne, on se retrouve avec des défauts assez conséquents. L’essentiel, c’est que rien ne se contredise. Le côté Dr. Jekyll et Mr Hyde est vraiment à éviter, ou alors il faut vous inspirer de personnes que vous connaissez. Comme ça, vous êtes sûr de ne pas faire d’erreur. Et si vous faites un personnage un peu contradictoire, essayez de ne pas forcer le trait sur les autres… Questio n de crédibilité. J’admets qu’il est très intéressant d’écrire sur un personnage à part, qui sorte du lot, mais s’ils sont trop nombreux ça devient vite risible.Pour en revenir à ma première liste de qualités et défauts, remarquez que je n’ai pas hésiter à coller de vrais défauts. Les défauts, c’est à mon sens le plus important. C’est cool les personnages gentils, mais c’est un peu chiant à la longue. On est jamais assez sévère avec ses personnages (du moins ses héros, forcément avec les méchants on est tout de suite plus sadique, allez savoir pourquoi…) alors il y a peu de chances que ce soit trop. Dans ma petite liste, on a « hargneux, nerveux et colérique », trois défauts qui vont plutôt bien ensemble. On voit bien un personnage souvent sur les nerfs, qui s’énerve facilement quand quelque chose ne va pas ou qu’il n’arrive pas à faire quelque chose. Quelqu’un qui – quand il prend en grippe une personne – risque d’être assez désagréable, sans doute un peu langue-de-pute. Et étant « loyal », justement il va détester ceux qui ne le sont pas, ceux qui le trahissent par exemple. « Individualiste » peut montrer qu’il aime faire cavalier seul, notamment dans le milieu professionnel. Il est plutôt bon dans ce qu’il fait (ou du moins, fait le maximum) cf. « curieux », « assidu », « méthodique » et « passionné », mais ne doit pas aimer qu’on empiète sur ses plates bandes. Il sépare peut-être clairement son travail de sa vie privée. Voilà en gros ce qu’on peut imaginer à partir de ces quelques adjectifs. Après il faut bien sûr voir en fonction du métier, de l’âge, du contexte familial, etc. Tout est lié, comme je ne cesse de le répéter.

Quand on travaille sur son personnage principal, même si on a envie de faire un méchant, on a aussi envie que les lecteurs l’aiment bien. C’est normal, mais le souci, c’est que cela risque de donner un personnage type Dark-Mary-Sue qui ne se trompe jamais tout en étant insupportable. Foutez la honte à vos personnages ! Pensez à vous, à votre vie, vous êtes forcément mort de honte au moins une fois dans votre vie ! Faîtes faire des erreurs à vos personnages ! Vous, vous connaissez le déroulement de l’histoire, mais lui non ! Il FAUT qu’il se plante votre bébé, et si possible avoir des regrets au point de se maudire d’avoir été aussi stupide ! Pas forcément comme Dobby mais… un peu.

Ce n’est pas parce que vous lui donnerez tous les défauts du monde que le lecteur ne va pas l’aimer, au contraire, il le trouvera d’autant plus intéressant et « vrai ». Je vous donne l’exemple avec l’un de mes personnages qui est aujourd’hui le plus populaire auprès de mon lectorat. Il est restreint, certes, mais il est quand même là et m’a permis de comprendre que oui, je pouvais faire des personnages insupportables, au comportement vomitif, mais qui marche quand même ! Avec quand même quelques qualités, faut pas exagérer.
 Sérieux – Calme – Poli – Intelligent – Ambitieux – Rusé – Manipulateur – Opportuniste – Raciste – Intolérant – Méprisant – Hautain – Coincé – Prude – Pleutre
Pas vraiment un charmant garçon, vous me l’accorderez. Pour la petite histoire, au début, il menait tout le monde en bateau, mais forcément ça lui est retombé sur le coin de la gueule et il a presque tout perdu. Du coup il a essayé de faire des efforts, ça a plus ou moins marché. Il a fait de belles choses, mais aussi plein d’erreurs au point qu’un de ses propres enfants lui en veuille toute sa vie. Et il est mort malheureux, dans d’atroces souffrances, et les lecteurs ont pleuré, soit disant parce que j’étais sadique. Bon j’exagère. A peine…

Donc, pour qu’un personnage se trompe, le plus simple c’est de lui coller des défauts. Comme ça, en situation, vous allez vite pouvoir utiliser ces défauts pour le foutre dans des situations désastreuses. Ensuite, il s’en sortira avec plus ou moins de casse. N’hésitez pas à lui accorder l’aide d’autres personnages dans le sens où, non, monsieur ne s’en sort pas à sa seule force de caractère. Mais là encore, ça dépend un peu de votre plot.

Si vous voulez coller des problèmes psychologiques à votre personnage ! ça peut être intéressant, je ne dis pas le contraire, je l’ai moi-même parfois fait. PITIE : renseignez-vous ! J’ai vu trop de schizophrènes, de bipolaires, d’autistes et de suicidaires qui me donnaient moi-même envie de sauter par la fenêtre. C’est HYPER délicat à traiter, il faut savoir de quoi on parle ! Doctissimo et Wikipédia sont vos amis. Si vous ne savez pas, n’essayez même pas. Surtout si c’est pour faire badass. Et pensez aux conséquences de ce que vous coller à votre personnage, nom de Zeus ! Un autiste n’a pas beaucoup d’amis, je suis navrée de vous l’apprendre. Une fille bipolaire n’est pas admirée par ses camarades de classe, désolée… Vraiment, calmez-vous ce genre de trucs. Et si vous en crevez d’envie : Google est votre ami. Mais faites gaffe sinon…

Je crois avoir abordé tous les points essentiels à la construction du caractère d’un personnage. J’espère que cela vous aura été un peu utile, on se retrouve prochainement pour une part 4 ! En attendant, bonne année !

Tu aimeras peut-être

13 comments

elfwood 3 juillet 2016 - 2h 23

Salut^^
Je suis en train de faire la fiche d’un de mes personnages et je m’attaque présentement à son caractère, mais je ne sais pas si ses qualités et défauts sont contradictoires ou pas:

Qualités : Artistique, curieux, digne de confiance, loyal, agréable, brillant, passionné, mignon, pacifique, ouvert d’esprit
Défauts : maladroit, timide, pessimiste, lunatique, distrait, complexé, impulsif, sensible

Reply
Kamui 15 août 2016 - 18h 57

Bonjour elfwood.

Je sais que je suis un peu en retard, mais je voulais répondre à ta question.

Personnellement, je trouve que ces défauts sont plutôt contradictoires.

Digne de confiance? Pour quelqu’un qui est distrait (peut oublier qu’on a besoin de quelque chose, par exemple), Maladroit (Je ne peux pas faire confiance à quelqu’un et lui donner mon matériel de travail s’il se casse la figure tout le temps), Lunatique (l’humeur variant tout le temps…)…. De plus, je ne pense pas que quelqu’un de Timide, pessimiste et impulsif soit vraiment agréable….

Après, ce n’est que mon avis. Développé, ça pourrait toujours donenr quelque chose, qui sait? nul n’est à l’abri d’une surprise

Reply
LALLY 22 novembre 2015 - 12h 27

Bonjour
Merci avant quand je lisais des fiches personnages
je ne comprenais pas ce qu’il fallait dire sur le caractère
Merci beaucoup
Juste une question : pourriez-vous faire une leçon sur
comment commencer son roman(première phrase)
Merci par avance
Lally

Reply
Lorraine 23 octobre 2017 - 16h 30

Bonjour, votre commentaire m’a interpellée et j’ai envie de vous répondre de mon opinion et de mes conseils. Je suis certaine que vous-même détenez en partie la réponse à votre question: votre niveau de lectrice ou votre expérience de lectrice vous dit quoi quand vous y pensez, à ces premières lignes? Vous devez donner le ton dès les premières lignes, mais aussi, avoir le souci de rester fidèle à votre style d’écriture. Par exemple, si vous faites beaucoup de psychologie dans votre livre, pourquoi ne pas commencer par établir le profil de votre personnage? Si votre livre est plus du type action, pourquoi ne pas commencer par un événement ou un dialogue qui en fait état? Si votre livre en est un à l’eau de rose, pourquoi ne pas décrire le contexte et le paysage? Et vous, comme lectrice, qu’est-ce qui vous rebute lorsque vous lisez les premières lignes, les premières pages d’un livre et, à l’inverse, qu’est-ce qui vous plaît et qui vous accroche dans ces précieuses lignes ou pages? Je vous souhaite de trouver!!!!! Bonne chance!!!!! Lorraine

Reply
Manon 21 juin 2015 - 19h 25

Je suis désoler mais c’est encore moi….j’était tellement emballer par mon commentaire que j’ai oublier la question qui me trottée dans la tête…le boulet XD bref voilà j’aimerais beaucoup tester votre astuce des adjectifs sauf que c’est tellement dur de trouver des défauts à son bébé!! Alors je me demandais si il ni avait pas un site ou autre,une liste nommant des défauts ce serais tellement plus simple!!! Apres il faut peut être que chercher mais si vous avez un tuyau je suis preneuse!!
Merci beaucoup,
Manon

Reply
Manon 23 juin 2015 - 19h 39

Ouah! Merci beaucoup!!! C’est vrai que vous avez un don donc ce serais si dommage de s’arrêter en si bon chemin! Mais apres je comprends totalement parce que le boulot,la famille et tout à côtés ce ne doit pas toujours etre simple!
Bonne fin de journée
Manon

Reply
Manon 21 juin 2015 - 19h 21

Bonjours!!!
Je laisse ce commentaire pour vous féliciter de l’énorme travail que vous fournissez. C’est tout bonnement fabuleux! Les articles sont compréhensibles, la présentation nickel et je ne parle même pas des gifs!!!^^ j’aime votre sens de l’humour si…drôle( hum quoi diré d’autre à part ca c’est vraie quoi?!) je remercie tellement cette envie d’écrire qui m’a amener à trouver cette perle qu’est ce blog. Je me lance moi aussi dans l’écriture et grâce à vous j’avance mais plus rapidement. Il y a si peu de gens qui écrive comme vous, vous en avez de la chance alors ne vous arrêtez pas justement continuez car c’est magique^^. En espérant que vous allez bien.
Cordialement,
Manon

Reply
Cordélia Reid 21 juin 2015 - 20h 23

merci à toi, je vais essayer de rependre la publication d’articles ^^
Bisous

Reply
Andrew 22 février 2015 - 22h 06

Salut. Très intéressant article. Cela m’a vraiment beaucoup aidé et j’ai même pu -en passant par les problèmes mentaux du personnage principal- améliorer mon personnage au niveau de son problème de multiple de la personnalité. Et c’est vrai qu’il est beaucoup plus réaliste. Merci pour ces conseils.

Reply
Cordélia Reid 23 février 2015 - 10h 28

Merci, contente d’avoir pu être utile !

Reply
Kuli 10 janvier 2014 - 18h 24

« Et il est mort malheureux, dans d’atroces souffrances, et les lecteurs ont pleuré, soit disant parce que j’étais sadique. Bon j’exagère. A peine. »
Sadique ? Si peu xDDD. Je trouve que c’est plus une minimisation qu’une exagération par contre x)
Plus sérieusement, c’est très sympa ces petits tuto pour les personnages ^^ Et les gifs sont géniaux x)

Reply
Mademoiselle Cordélia 16 janvier 2014 - 21h 39

Rho tu exagères, j’en suis sûre x)
Merci c’est gentil, ça me fait plaisir de savoir que tu suis !

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Ok En savoir plus