Accueil » Littérature » Conseils d'écriture » Leçon 5 : Donner un pouvoir à son héros

Leçon 5 : Donner un pouvoir à son héros

by Cordélia

Bonjour à tous et à toutes !

J’espère que vous allez bien, que tout roule dans votre vie et que vous lisez/écrivez beaucoup. Pour ma part, je fais énormément de choses différentes, à la fois dans mes études, dans mon travail et sur Internet. Je suis constamment overbookée, mais j’aime ça alors… On verra si je tiens le rythme toute l’année, ça c’est une autre histoire…

Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler de création de personnages. Again. Souvenez-vous, j’écris souvent des article sur le sujet, vous pouvez les retrouver dans la sous-sous-catégorie : Le Personnage. De quoi va-t-on parler en particulier ? (car comme d’habitude, je vous invite à échanger entre vous et avec moi dans les commentaires) Des pouvoirs conférés aux héros de roman. Je m’explique.

Dès qu’on écrit des histoires appartenant à la littérature de l’imaginaire ou assimilée, on peut être tenté de donner un pouvoir à son héros. Un peu comme un super-héros. Certains vont faire de la magie, d’autres vont voler, lire dans les pensées, voir à travers les vêtement, etc. Cependant, on ne fait pas ça n’importe comment ! On peut y aller en free-style, bien sûr, mais on peut aussi réfléchir. Pas forcément longtemps ! Cinq minutes, dix minutes, deux heures ou dix ans, c’est à vous de voir.

J’ai essayé de rassembler les différentes questions qui me semblent utiles à poser lorsqu’on décide de créer un personnage – notamment un héros – avec des pouvoirs surnaturels.

donner un pouvoir à son héros : les supergirls humour

Comment s’expriment les pouvoirs du héros ?

Autrement dit : keskilfé ? Je pense que c’est une question à laquelle tout écrivain répond naturellement, sans même avoir besoin de se la poser. Mais… il est quand même utile de revenir sur les bases, on ne sait jamais. Listez les différentes capacités spéciales de votre héros (sur un papier ou dans votre tête). Cela vous permettra notamment de voir si vous lui avez donné trop de pouvoirs ! Un héros trop fort, il réussit tout ce qu’il entreprend et c’est chiant.

Après, vous avez quartier libre ! Il n’y a pas de pouvoir mieux qu’un autre. Vous pouvez lui donner le pouvoir de ramener les morts à la vie, de tuer par le toucher (pas cool pour son petit ami…), de faire de la magie à haut niveau, de communiquer avec les morts, de voir l’avenir… La littérature est pleine de personnages dotés de pouvoirs surnaturels, vous pouvez vous en inspirer, récupérer quelque chose de pré-existant ou inventer le premier héros capable de transformer la viande de chèvre en eau douce par le toucher.

Quelles sont ses limites ?

Après la question con, voici une véritable question très intéressante, que beaucoup de jeunes auteurs oublient de se poser (et j’ai été la première à oublier ce détail dans un passé pas si lointain). Pour faire court : tout Superman a sa kryptonite. Soit votre personnage est méga fort et a une faiblesse méga importante pour compenser, soit ses pouvoirs sont limités. Et d’ailleurs, même un personnage méga fort a des limites. Si vous ne limitez pas votre personnage dès sa création, vous risquez le faire glisser du côté de la Mary-Sue ou du Gary-Sue.

Donc c’est parti, qu’est-ce que votre personnage ne peut pas faire ? Qu’est-ce qui est hors de sa portée ? Comment on peut le vaincre ? Répondez impérativement à cette question, c’est peut-être la plus importante !

Comment a-t-il obtenu ses pouvoirs?

A la naissance ? Suite à une piqûre d’araignée ? Une expérience scientifique ? Un accident radioactif ? A vous de voir ! Si vous lui donner un don inné, alors réfléchissez cinq secondes à l’aspect génétique. Est-ce que c’est apparu soudainement dans la famille ? Est-ce que la famille a ce gêne (ou groupe de gênes) depuis des générations sans le savoir ? Ou au contraire, ça a toujours été comme ça ? Personnellement, j’aime énormément travailler sur l’hérédité, des pouvoirs, des habitudes, etc. En tout cas des pouvoirs surnaturels, ça sort rarement de nulle part.

harry potter expecta patronum

Est-il seul ?

Il n’y a qu’un Superman, c’est sûr. Mais il y a aussi Spiderman et Hulk. Quand on débute (je sais, je suis passée par là…) on a tendance à vouloir à tout prix que notre héros soit unique au monde et trop badass. On veut qu’il ait un truc en plus, un truc de fou que les autres n’auront jamais ! Sauf que bon, niveau crédibilité, c’est pas toujours top. Bien sûr, il peut y avoir de très bonnes histoires où le héros est – par exemple – le seul sorcier du monde. Mais cela ne dispense pas de se poser la question, de se demander pourquoi il serait le seul à avoir un pouvoir, qu’est-ce qui le rend si particulier ? Venir d’une autre planète par exemple, comme Superman, peut être un  justification suffisante.

Quels sont les autres pouvoirs disponibles ?

Même si vous donnez à votre héros un pouvoir unique, cela n’empêche pas les autres personnages d’avoir d’autres pouvoirs ! Regardez les X-Men ! Il n’y en a pas deux pareils, ils sont tous uniques et ils sont tous super cools ! Faites une petite liste des dons disponibles et essayez d’en donner un de temps en temps à des personnages secondaires, notamment lorsque cela peut servir l’intrigue (personnellement je fais rarement quelque chose pour la beauté du geste) (ou très peu). Cela peut être très inspirant de se retrouver face à toutes les possibilités, on peut créer des personnages, des histoires secondaires… Bref, c’est bon à prendre.

Existe-t-il des personnages qui lui sont supérieurs ? Lesquels ?

Parce qu’il existe toujours meilleur que soi. Votre personnage peut avoir la plus grande puissance magique (pour prendre l’exemple de la magie) du monde, peut-être que quelqu’un de moins puissant, mais plus expérimenté et réfléchi va quand même le battre à chaque fois ? Il m’est d’avis qu’il est nécessaire de créer un ou plusieurs personnages plus forts que votre héros, quand bien même il serait l’élu d’une vieille prophétie et destiné à sauver le monde des forces du mal.

Je prends un exemple : beaucoup disent d’Ewilan (Pierre Bottero) qu’elle est une grosse Mary-Sue (= personnage féminin bourré de clichés) parce qu’elle est la plus badasse en magie de l’Empire. MAIS… dans la 2e trilogie elle rencontre son frère aînée qui est encore plus badass qu’elle et qui fait de la magie comme il respire ET sur elle plane toujours l’ombre de Merlin qui était le sorcier le plus badass de l’univers tout entier et que personne ne pourra jamais égaler. Par ailleurs, Ewilan se prend quand même de grosses taules au cours de ses voyages. Tout ça pour dire que même si sa caractéristique majeure est d’être la plus forte… non seulement elle est limitée, mais en plus il y a plus fort qu’elle. Je pourrais aussi citer Gandalf qui se prend une raclée de Saroumane, Voldemort qui se fait tuer par un gamin de 17 ans, etc.

witch

Je m’arrête ici ! J’espère que ce petit article vous aura été utile. Personnellement, l’écrire m’a également aidé à me poser des questions sur mes propres personnages. J’ai trouvé un article très intéressant sur la magie dans les univers fantasy : 12 questions à vous poser sur votre système de magie. Je vous encourage à y jeter un œil, il y a des choses auxquelles je n’aurais pas forcément pensé !

Et vous ?

Pensez-vous qu’il y a d’autres questions à se poser sur les pouvoirs des héros ? Êtes-vous d’accord ? Ou pas du tout ? Je vous invite à laisser votre avis ou votre témoignage dans les commentaires. Si vous avez aimé cet article, je vous invite à le partager sur les réseaux sociaux (avec les petites icônes en bas).

Tu aimeras peut-être

31 comments

Supernova 22 décembre 2019 - 18h 55

Voila. Je sais, je laches pas l’affaire, et je ne cesses de demander des conseils a ceux qui écrivent ici.La je m’adresse à vous Madame Cordelia. J’essaie d’écrire un roman de super-héros, mais c’est un médium trés différent de la BD. C’est vrais, ce qu’on peut faire en BD, on peut le faire en Roman. Mais je mises sur le roman, parce que je me debrouilles mieux avec les mots qu’avec les choses du graphisme. Mon but est de mettre sur pied une ‘équipe’ de super-héros, pas un héros seul. Je veux creuser une sorte de dramaturgie marveliene, mais je ne sait pas dans quelle direction orienter la formation de mon futur groupe. Je suis tenté de faire une histoire de mutants, mais j’ai peur de passer pour un plagiaire, ou d’attribuer involontairement attribuer à un de mes mutants un pouvoir déja prit par un des mutants de chez Marvel. Vous seriez bien gentille de me conseiller Madame Cordélia.

Reply
Supernova 21 décembre 2019 - 19h 58

Voila…J’aurait besoin d’un petit conseil pour la réalisation d’un ‘groupe’ de personnages à pouvoirs. Je suis un big fan de comics, x-men en particulier. J’aimerait créér une ‘super-équipe’, mais qui cadrerait bien avec un univers de roman, c’est à dire avec des personnages aux pouvoirs qui ‘passent’ sur un support écrit. C’est à dire, par exemple, un gars qui se change en pierre à répétition, en B.D. ca passe, pas en roman. Je voudrait que quelques uns d’entre vous me conseillent. Merci d’avance

Reply
Supernova 19 septembre 2019 - 20h 50

voila, ça fait depuis mes 11 ans que je cherches à écrire, avec au compteur je ne sait combien d’ébauches de romans ou de nouvelles malheureusement inachevés ( sauf une maigre poignée de nouvelles). Je suis aussi un passionné de super-héros, ce qui m’a conduit ici. Voila, j’ai besoin d’un conseil. Vous dites qu’un héros aux pouvoirs surpuissants doit avoir une faiblesse en proportion. Que pensez vous de ceci: mettons par exemple, un héro genre Superman à échelle ‘humaine’, se coltinant des ennuis dans le genre ‘pension alimentaire à verser à son ex-femme’ ‘chômage’ ‘ un(e) gosse en crise d’ado ou, un patron tyrannique. De plus, on peux, tout en surboostant ses pouvoirs ‘poser des limites’. Genre il peux pas s’approcher de moins de 1000 000 de km du soleil sans cramer sur place, ou tant d’autres. Je voudrait que vous me disiez ce que vous pensez de cela

Reply
suzy 27 août 2019 - 19h 32

Waouh. Ton blog est une merveilleuse inspiration pour moi, et – bien qu’étant difficile à faire rire – tu parviens à me décrocher sourires et gloussements ! Que dire… tu as un don pour le blogging et pour l’humour, c’est clair.
Tu m’as apporté beaucoup de valeurs avec le peu d’articles que j’ai lus, et de plaisir en plus de cela !
Franchement, continues ! Sois à fond ! (Enfin si tu as envie)
(Je suis en train de bosser sur un roman ;) ).

Reply
Cordélia 4 septembre 2019 - 9h 13

Merci ça me fait très plaisir :)

Reply
Miss Harmonie 10 avril 2019 - 2h 54

Merci pour votre article cela vas beaucoup m’aider surtout que je donnais des pouvoirs à mes perso sans me poser de question « comment elle l’a fait pour avoir ce pouvoir ou d’ou viens ses ailes ?  » donc merci….ah oui avant que j’oublie bientôt sur ma chaîne youtube je posterais une vidéo une sorte FAQ mais spécial perso c’est à dire que se sont des questions pour mes perso,donc je t’invite à aller fouillez sur ma page Facebook mes perso et leurs poser des questions cela m’aideras beaucoup pour améliorer leurs fiches toute les questions sont permise ^^.

Reply
Meg 31 octobre 2018 - 13h 24

Très bon blog mais je pense que tu as homis un point très important;le déclenchement de ses pouvoirs,exemples: il entre dans une forte colère,quand il prononce une phrase ou grace à un engin qui lui procurer ses pouvoirs.Mais si certain héros sans passe,je trouve ça intéressant de pousser la description du pouvoir jusqu’au bout .
Et merci pour ce merveilleux post ;)

Reply
Cordélia 29 novembre 2018 - 10h 27

Merci, effectivement j’ai oublié ce point !

Reply
P-G-Desender 8 novembre 2016 - 14h 16

Bravo pour ces leçons bien présentées et attractives. Je suis baba devant un tel travail. Cela est toujours intéressant de lire de quelle manière s’y prennent les autres pour construire leur roman et personnages. Comparer intelligemment et et remédier, voilà ce qu’il faut faire et tout ça avec un blog sympa. Merci pour ce partage!

Reply
Camille 1 juillet 2016 - 18h 02

Coucou Cordelia,
D’abord je voulais te dire que j’adore ce que tu fais. Mais je voulais savoir si tu ne pouvais pas m’aider. Quand j’écris j’aime tellement le héros de mon histoire que je ne parle que de lui. N’aurais tu pas un conseil à me donner?

Reply
FokuLescroc 9 mars 2016 - 18h 11

Pour ma part, dans quasiment toutes mes histoires les héros comme les méchants ont des pouvoirs mais puisqu’ils sont tous cheatés, au final ils sont tous à égalité et les forces restent équilibrées ^^ Mais puisque ce sont les RPG (et notamment les Final Fantasy) et les mangas qui m’inspirent et me passionnent, difficile pour moi de faire autrement ! Quand j’essaie d’écrire une histoire dans un cadre plus réaliste, je m’ennuie rapidement alors même que j’ai établi le plan de toute l’intrigue et que je n’ai, en théorie, plus qu’à écrire le récit… Mais je m’arrête, moi aussi je pourrais parler des heures de mes histoires si je me lançais !

Reply
Tina 10 août 2015 - 20h 04

Article très utile et qui me servira sûrement beaucoup lors de mes prochains écrits… Ce blog est décidément une source intarissable de bons conseils et d’inspiration pour les ados comme moi qui débutent dans l’écriture… Merci ! ;))

Reply
Cordélia Reid 19 août 2015 - 18h 27

Ravie d’avoir été utile !

Reply
Tina 22 août 2015 - 9h 58

(Oups! Serrais-je myope? Pourquoi ce double message? ^^’) encore une fois, très bon blog… J’en profite pour poser une petite question:
Tu parles ici de l’écriture d’un roman, mais perso je ne m’aventure pas encore vers ce terrain-là… donc penses-tu que pour une nouvelle il faut aussi prendre le temps de décrire tout le système de magie, expliquer la génétique, pourquoi lui et pas un autres etc… ?

Reply
Cordélia Reid 15 septembre 2015 - 10h 04

Je pense en effet qu’il faut décrire un minimum son contexte en amont si on veut que ça soit cohérent ^^ après tout dépend aussi du niveau de détails dont on peut avoir besoin :)

Reply
Tina 10 août 2015 - 0h 46

Pour moi qui, à 15 ans, débute dans l’écriture notamment en participant à des concours, ces articles sont une source intarissable de bons conseils et d’inspiration… Merci ! ;)

Reply
Cordélia Reid 19 août 2015 - 18h 27

De rien, ravie d’être utile :)

Reply
FokuLescroc 9 mars 2016 - 18h 13

Pour avoir commencé à écrire vers l’âge de 15 ans aussi, j’avoue que j’aurais bien aimé connaître un blog de ce genre à l’époque ! Il m’aurait bien aidé et fais gagner énormément de temps, parce que j’en ai écrit des histoires foireuses avant d’apprendre de mes erreurs et d’aboutir à des résultats à peu près corrects… Bonne écriture Tina, et bonne chance pour les concours ;)

Reply
Les stéréotypes de personnages féminins - Mademoiselle Cordélia 25 juin 2015 - 10h 11

[…] Vous aimerez peut-être aussi : Les archétypes de héros Créer un personnage et sa famille Donner un pouvoir à son héros […]

Reply
Bella S. 22 décembre 2014 - 14h 25

Hé, hé, hé, c’est article est très bien et il va beaucoup m’aider ! J’ai aussi vu la petite allusion à Kaamelott avec la viande de chèvre transformée en eau douce ;)

Reply
Cordélia Reid 22 décembre 2014 - 22h 16

Merci et oui, toujours une petite allusion chez moi :P

Reply
Elisa Tixen 21 octobre 2014 - 22h 10

Un article très intéressant, une fois de plus. Idéal pour réfléchir effectivement aux super pouvoirs des super héros mais aussi aux pouvoirs ordinaires des héros ordinaires : qualités naturelles ou acquises, pouvoir, argent, influence… et trouver une faille en rapport ! Merci de partager ces réflexions :)

Reply
Cordélia Reid 22 octobre 2014 - 18h 07

Merci je fais au mieux pour inviter les auteurs à se poser quelques questions ^^

Reply
Aurélie 21 octobre 2014 - 1h 54

Tes articles sur l’écriture sont très intéressants (bon, OK, tous tes articles, en fait! ;-)
J’ai toujours aimé écrire (et lire! ça va ensemble je pense) mais je n’ai jamais réussi à faire de la fiction, par manque d’imagination, sans doute, de méthode ou de conseils comme ceux que tu donnes sur ton blog…
J’ai lu sur ta page « Publications » que tu travaillais actuellement sur 2 romans? o_O Mais COMMENT TU FAIS pour faire tout ça??…

Reply
Cordélia Reid 21 octobre 2014 - 7h 41

Je suis une fille intéressante, faut pas croire ! Je sais j’en ai pas l’air x)
Si un jour mes conseils te servent alors ça voudra dire que mon blog est utile et ça sera vachement beau !
Ouais non mais on travaille toujours sur 15 trucs à la fois… là j’ai fini l’un de mes projets que je n’ai plus « que » à corriger et normalement en novembre je commence un nouveau en parallèle mais j’ai pas le scénario… Et puis faut dire que j’ai trois projets en tête, aucun n’est avancé … je t’en causerais si tu veux, suffit de demander et je n’arrêterai pas de parler (attention c’est dangereux !)

Reply
FokuLescroc 9 mars 2016 - 18h 05

La multiplication de projets, je connais bien ça mais évidemment, je n’en ai terminé encore aucun ;) Manque d’organisation pour trop d’idées !

Reply
les tribulations d'une lectrice 20 octobre 2014 - 19h 17

Quel bel article c’est vrai que les pouvoirs des héros est un sujet très vague :)

Reply
Cordélia Reid 22 octobre 2014 - 18h 06

Merci ^^

Reply
Leçon 5 : Donner un pouvoir à son... 20 octobre 2014 - 10h 03

[…] Les questions à se poser lorsqu'on veut donner un pouvoir à son héros dans son roman. Pouvoir magique, capacité surnaturelle. Quels sont les pièges ?  […]

Reply
mélody 20 octobre 2014 - 9h 55

C’est un très bon article et c’est vrai que cela fait réfléchir. Je pense que je vais devoir reprendre un peu mon propre roman pour vérifier que je ne tombe pas dans la Mary-Sue la meilleure du monde. En tout cas, tu nous montre bien les erreurs à éviter et je pense que cela va servir à beaucoup de jeunes auteurs.
Bon courage à toi pour toutes tes activités.

Reply
Cordélia Reid 22 octobre 2014 - 18h 08

Merci beaucoup j’espère en effet que c’est un peu utile :D

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Ok En savoir plus