Accueil » Littérature » Interviews » Interview : Les Petits Mensonges de Mr Q.

Interview : Les Petits Mensonges de Mr Q.

by Cordélia

Bonjour à tous et à toutes !

Me revoilà avec une interview d’illustrateur. Vous avez peut-être déjà lu mes interviews d’Elodie Bourdeau et Alice Dufay. Aujourd’hui, nous abordons un style un peu particulier parce que je ne vous présente pas un graphiste, mais un jeune auteur de BDs ! Il est connu sous le pseudonyme Mr Q. et il tient un blog : Les Petits Mensonges de Mr Q., où il publie régulièrement de petites BDs. Vous avez peut-être déjà vu ses dessins, notamment si vous êtes un lecteur ou une lectrice de MadmoiZelle.

J’ai découvert son blog un peu par hasard et j’ai tout de suite accroché à ses petits dessins et ses personnes aux jambes de mannequins. Mr Q. est drôle, pétillant, attendrissant et c’est avec plaisir que je suis ses aventures au fil des publications. Il est comme une bouffée d’air frais avec ses tenues hautes en couleurs et sa vie plus ou moins ordinaire. Par ailleurs, c’est assez rare de voir un personnage masculin sur ce type de blog BD, j’ai toujours eu l’impression que cette scène était monopolisée par les femmes. Ou alors est-ce parce que je traine presque exclusivement sur ce qu’on appelle « la blogosphère féminine » (Merlin que je déteste cette catégorisation…). En tout cas, rare ou pas rare, on a droit à l’histoire d’un garçon qui aime les garçons, dessinée par un garçon.

J’aime énormément ces dessins, ces histoires et Mr Q., c’est pourquoi j’ai décidé de vous faire découvrir son univers. J’ai contacté le mystérieux Papa de Mr Q. et il a gentiment accepté de répondre à mes quelques questions.

Qui es-tu Mr Q ?  Pourrais-tu nous parler un peu de toi et en particulier de ton parcours de dessinateur ? 

Je m’appelle Quentin, j’ai 24 ans. J’ai commencé à dessiner tout petit, en suivant les traces de mes grandes sœurs qui avaient toujours un crayon dans la main. On passait nos journées à ça et j’ai continué jusqu’à mes 18 ans. Après, je suis entré aux Beaux-Arts, et bizarrement j’ai arrêté le dessin. J’en ai profité pour faire de la photo, de la vidéo, du volume, bref découvrir plein d’autres univers. C’est l’été dernier, à la sortie de mon Master, que je me suis remis au dessin. Je suppose que ça me manquait, mais on m’a surtout beaucoup encouragé.

Comment est né Mr Q., le petit héros de ton blog ? Peux-tu nous le présenter ? Est-ce qu’il a beaucoup de toi dans ce petit personnage qu’on suit à travers différents épisodes de sa vie au fil des pages de ton blog ?

Mr Q est donc né pendant l’été 2013. A l’origine, je voulais qu’il soit un personnage un peu blasé par tout ce qui arrive. Très cynique. Les premiers posts le sont d’ailleurs. Puis avec le temps, j’y ai mis de plus en plus de moi. Aujourd’hui, je pense qu’on peut dire qu’il me ressemble complètement. Physiquement il me représente, et je suis content qu’il ne soit pas seulement un personnage blasé. Il passe par toutes les émotions, il est heureux et triste, entouré et seul. Il exprime ses émotions dans l’excès comme je pense beaucoup de gens de ma génération. Une génération qui se sent perdue parce que tout le monde nous rabâche que c’est le cas, mais une génération qui est, je pense, optimiste et veut s’en sortir.

Mr Q. est un jeune homme homosexuel, le plus souvent, tu choisis un point de vue très léger qui fait vraiment plaisir à voir. Mais il arrive que tu fasses des dessins et des articles plus engagés, je pense notamment à Don de soi, don du sang et à l’article Votre homophobie me rend malade sur MadmoiZelle. On imagine bien que c’est important pour toi de dénoncer certaines choses. Est-ce que tu voudrais dire quelque chose sur le sujet ? Est-ce que tu qualifierais certains de tes dessins de militants ?

Le ton très léger est essentiel pour moi. Je trouve important que, la majeure partie du temps, le fait que mon personnage soit homosexuel ne soit pas le sujet, mais un fait. On m’a déjà posé la question « Mais pourquoi ton personnage est gay ? Ça apporte quoi ? » . Sur beaucoup de posts, je suis bien content que ça n’apporte rien ! C’est juste comme ça et il n’y a pas besoin de justifications pour servir le propos. Dans n’importe quelle histoire, on ne demande pas ce que ça apporte au scénario que le héros soit hétéro. Je ne vois pas pourquoi Mr Q devrait à chaque fois justifier sa sexualité. Je pense que le fait de juste faire voir ce personnage dans son environnement quotidien, en tant qu’homosexuel, c’est déjà un peu militant.

Le strip sur le Don du sang est bien sûr plus engagé, mais il reste sur le ton de l’humour. Parler du grave en restant dans le léger, c’est ce vers quoi j’essaie de me tourner de plus en plus. Je veux m’investir pour cette cause parce qu’elle me concerne évidemment, mais aussi parce que j’aimerais que les plus jeunes, ceux qui se posent des questions, ceux qui se rendent malade en se disant que ça ne peut pas leur arriver à eux, soient rassurés, entendus, et qu’ils aient peut-être un exemple d’humour et de légèreté sur mon blog.

Pour « Votre homophobie me rend malade », c’était un témoignage sur le vif. J’avais envie d’en parler et de le diffuser. Cette diffusion que m’apporte MadmoiZelle est extraordinaire et je les remercie mille fois. Merci Fabrice, merci Mymy, merci Sophie, merci Marie-Charlotte, Cy, Sarah, Marine et toutes les autres, et BIG UP ASDINE ! Je suis ravi qu’ils me fassent confiance sur des sujets aussi sensibles, là où moi-même je n’ai pas vraiment confiance.

De toutes les petites histoires de Mr Q., est-ce qu’il y en a une pour laquelle tu éprouves une affection toute particulière ?

La Petite fenêtre ouverte sur le monde. D’ailleurs je pense la refaire en plus jolie, mon style a beaucoup changé ces derniers temps. Pourquoi ? Je sais pas trop, elle est un peu niaise, non ? Mais elle calme, à la fin.

La suite ici.

Revenons un peu au dessin à proprement parler. Comment t’es venue l’envie de dessiner ? Qu’est-ce qui t’as donné l’impulsion pour te lancer ? Est-ce que ton but ultime est de vivre de tes dessins ou considères-tu ce travail comme une activité annexe ? Combien de temps accordes-tu au dessin en règle générale ?

Le but ultime c’est d’en vivre oui ! Mais j’en suis très très loin encore. J’essaie de dessiner absolument tous les jours ! Même quand je ne poste pas sur le blog, c’est que je prépare des books ou des dossiers avec du dessin, ou que je tente des trucs : des couleurs, des tracés différents etc…

L’impulsion pour me lancer… Je dirai que c’est pendant mon stage l’été dernier pour un magazine. Ils m’ont beaucoup encouragé, ils me disaient que c’était possible, que ça allait venir. J’ai une fâcheuse tendance à croire les gens. Maintenant j’attends que ça vienne.

Comment travailles-tu sur tes dessins ? Sur papier ou directement à l’ordinateur ? Est-ce que tu as tes petites habitudes ?

Maintenant je fais tout sur ordi, non seulement ça me prend moins de temps mais en plus je peux m’amuser à essayer de trouver des techniques différentes. Comme je le disais mon style bouge beaucoup depuis un moment, j’ai l’impression qu’il suit un peu mes inspirations musicales, c’est très étrange. Mais je sens que je commence à développer quelque chose qui m’est propre. Les jambes sont de plus en plus longues et fines, on dirait des insectes, d’ailleurs Cy m’appelle la sauterelle !

Pour en savoir plus, vous pouvez aller voir le tuto que j’ai posté le mois dernier.

Qu’est-ce que tu préfères dessiner ? Qu’est-ce qui t’inspire en règle générale ?

Mes amis. Ce sont mes muses. Tous les personnages secondaires sur le blog sont des gens de mon entourage. Même le grand brun barbu a été quelqu’un d’important dans ma vie. Mais bon, je l’ai changé, ça devenait compliqué de le dessiner encore et encore. C’est ça qui est emmerdant quand tu t’inspires vraiment du physique des gens pour créer un personnage. Parce que si après c’est la merde, tu as quand même 30 dessins qui te sautent au visage où la personne est présente. C’est risqué pour la santé mentale !

Est-ce que tu utilises d’autres techniques ? Ou peut-être t’es-tu essayé à d’autres formes d’art par le passé ? Je pense à la peinture, au pastel, au collage…

Comme dit plus haut j’ai fait beaucoup de photos et de vidéos pendant 5 ans. Très peu de collage mais ça m’intéresse beaucoup. Je pense que j’ai des choses à tenter dans ce genre là pour Mr Q.

Est-ce qu’il a un artiste, contemporain ou non, que tu admires tout particulièrement et pourquoi ?

J’adore la peinture baroque. Je suis amoureux du Caravage et de son rouge. J’aime beaucoup Giaccometti, ses figures sont dingues. En BD, il y a bien sûr Margaux Motin. Sinon, j’adore l’atmosphère des films de Jeunet, (Cité des enfants perdus, Amélie Poulain, Delicatessen) et depuis quelques posts, j’essaie de rendre cette ambiance dans mes dessins. Je fonds au son de l’accordéon.

Et qu’en est-il de ton livre préféré ?

« Lambeaux » de Charles Juliet. Une biographie de la mère de l’auteur suivi de sa propre autobiographie, tout à la deuxième personne du singulier. Ce livre est dingue et m’influence énormément lorsque j’écris. Par exemple, quand j’ai pensé le scénario de En attendant le chant du rouge gorge, même s’il parle de mon histoire, j’écrivais « tu ». Ça met une distance intéressante, comme se parler à soi-même pour essayer de s’expliquer les choses.

J’ai effectivement vu passer le projet En attendant le chant du rouge-gorge sur ton blog le mois dernier. Peux-tu nous en parler ? Est-ce que tu penses déjà à l’édition ou est-ce encore bien loin de ton esprit ? Est-ce la première fois que tu te lances de ce type de projet ?

Ce projet de BD est très différent. C’est un couple, une nuit, sur les rapports dominant-dominé (pas que sexuels, surtout psychologiques). On peut dire que c’est le résumé d’une de mes relations passées. Quand j’écris, c’est forcément sur moi (au risque de paraître un peu prétentieux…). Je me sens incapable de parler d’autre chose, de peur de ne pas avoir les connaissances nécessaires… Déjà que j’ai du mal avec moi-même ! Concernant l’édition, j’y pense mais rien ne presse puisque je ne me sens pas du tout prêt pour le moment.

As-tu d’autres projets pour Mr Q. ? Ou peut-être d’autres projets ne concernant pas Mr Q. ?

J’ai commencé une série de dessins : Quand le monde tournera rond…, qui reprend des phrases que les gens m’ont envoyées. J’aimerais en faire un joli petit livre plein d’optimisme et d’espoir. (C’est re-niais ? Oui d’accord…) Sinon je travaille pour un magazine en ce moment mais j’ai pas le droit de dire lequel, il n’est pas encore sorti.

Est-ce que tu as parfois peur de ne pas être à la hauteur ?

Je débute et je stresse à la publication de chaque post sur mon blog, encore plus sur MadmoiZelle. J’ai constamment la sensation que cette fois-ci, ça ne va pas plaire, que j’ai loupé quelque chose, que ce je n’ai pas assez approfondi. Je suis quelqu’un de très angoissé qui doute tout le temps. Mais peut-être que c’est ce qu’il faut justement, toujours douter et se remettre en question pour avancer et proposer de nouvelles choses. La peur de ne pas être à la hauteur peut pousser à vouloir l’être et à se lancer. Après, il faut quand même éviter de s’en rendre malade et d’appeler sa meilleurs amie à 3h du matin en la suppliant de lire un article et de nous dire où elle a rigolé !

Est-ce qu’il y a pour toi une qualité essentielle pour réussir dans l’illustration ou du moins faire son petit trou ?

Je vais dire cette phrase que je déteste le plus au monde tellement je l’ai entendue… « Il faut perséverer et s’accrocher. » C’est dégueulasse mais c’est vrai. Ça prend du temps, beaucoup trop de temps quand on est dans une urgence financère etc. Il faut se démener, trouver des petits boulots le jour, dessiner toute la nuit et retourner au travail en prenant soin de ne pas avoir oublié son anti-cerne.

Un défaut à gommer à tout prix ?

S’arrêter à la première critique. On s’en prend tous les jours, il faut apprendre à vivre avec et à les reconsidérer pour avancer. Les critiques personnelles, on les met de côté. Une critique virulente mais un peu constructive, ça fait réfléchir et permet d’avancer. Alors au début c’est dur, j’ai eu mes quart d’heure « je plaque tout c’est pas pour moi, je suis un imposteur« . Puis en contrepartie, on se rend compte que pour une critique, on a aussi reçu plein d’amour d’autres personnes, alors on continue pour elles.

Comment vois-tu ton avenir ?

Amoureux de ma vie, et de lui.

C’est tout pour Mr Q. ! J’espère que vous aurez découvert (ou redécouvert) ses dessins et qu’ils vous auront plu. J’espère également que son expérience en inspirera certains. N’hésitez pas à le suivre sur son blog, sur Facebook, sur Twitter et sur Instagram (et c’est là qu’on voit qu’il ressemble vraiment beaucoup au dessin) !

Tu aimeras peut-être

11 comments

Stardust 29 août 2019 - 15h 49

Interview très intéressante ! J’aime bien le style de dessin qu’on peut trouver dans les bande-dessinées de Mr Q. Je trouve son style sympa, léger, « frais » (je sais pas si sa peut se dire mais je pense que tu auras compris). Merci de nous faire partager ce genre de rencontres :)

Reply
Edme 22 septembre 2014 - 22h 23

C’était bien chouette, j’aime bien Mr Q, ses histoire sont toujours très choupettes et pleines de fraîcheurs, c’est sympa d’avoir la vision qu’il a de son travail. Mais c’est vrai que dans le style, il se démarque assez peu des blogueuses comme Margaux Motin, Diglee, Pénélope Bagieu etc… (le même dessin au noir cerné, les mêmes couleurs flashy, le même genre de ton, etc). En même temps s’il dit qu’il les adore, ça se comprend, mais si tu es intéressée pour découvrir des blogs masculins, je peux te donner quelques adresses ! :)

parmi mes préférés, le merveilleux blog de Boulet, de Benoît Feroumont (dont j’idolâtre les dessins), « les petits riens » de Lewis Trondheim qui sont très jolis, et souvent très mignons, et « A boire et à manger », un chouette blog cuisine très rigolo par Guillaume Long.
Et chez les nanas, une blogueuse que j’aime beaucoup parce qu’elle est très drôle, et que son dessins et son concept diffèrent vraiment des blogueuses BD qu’on a l’habitude de voir : « Tu mourras moins bête » par Marion Montaigne :)

Reply
Mademoiselle Cordélia 13 novembre 2014 - 14h 46

Hey ! désolé j’avais oublié ton commentaire ^^’
Oui c’est cool ce qu’il fait et hier il a eu un Golden Blog Awards donc c’est double cool !
Mais je vais aller regarder les blogs dont tu me parles, je ne connais pas :)

Reply
axelle57 21 septembre 2014 - 19h 48

Moi aussi je suis Mr Q avec grand plaisir !

Reply
Cordélia Reid 22 septembre 2014 - 18h 33

Hihi il est cool oui <3

Reply
Chloé 16 juillet 2014 - 14h 19

Super intéressante cette interview! Ça fait un moment que je suis les aventures de Mr Q alors c’est sympa de connaître un peu plus l’envers du décor! :)

Reply
Cordélia Reid 16 juillet 2014 - 18h 13

Oui c’est toujours sympa d’en savoir plus ! merci pour ton commentaire ^^

Reply
Sow Ay 16 juillet 2014 - 11h 22

« Une génération qui se sent perdue parce que tout le monde nous rabâche que c’est le cas, mais une génération qui est, je pense, optimiste et veut s’en sortir. »
Son interview fait également plaisir à lire !

Reply
Cordélia Reid 16 juillet 2014 - 18h 12

Je suis bien d’accord avec toi, c’était un plaisir de l’interviewer ^^ merci pour ton commentaire!

Reply
sylvainj 16 juillet 2014 - 11h 12

Un plaisir de lire cette interview de Quentin :)

Très juste le passage sur l’homosexualité de Mr. Q

(et de découvrir un nouveau blog au passage)

Reply
Cordélia Reid 16 juillet 2014 - 18h 13

Oui je me suis moi-même beaucoup reconnue dans ce passage en particulier ^^
Merci pour ton commentaire !

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Ok En savoir plus