Accueil » Littérature » Réflexions d'auteur » J’ai terminé le premier jet de mon roman

J’ai terminé le premier jet de mon roman

by Cordélia

Bonjour à tous et à toutes !

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous devez savoir que j’ai terminé le premier jet de mon roman. Pour mémoire, j’avais publié le premier chapitre dans sa version brouillon (qui a donc relativement évolué depuis) sur le blog : juste là. Pour le moment, je parle de ce travail comme du « projet Gabrielle » faute de meilleure idée. Je ne suis pas très douée en matière de titre…

Gabrielle, c’est l’histoire de deux meilleurs amis : Clément et Gabrielle, étalée sur dix ans (en gros, entre 17 et 27 ans). J’ai découpé mon récit en trois phases : adolescence, entrée dans la vie active, début de la vie de famille. Et chaque phase est divisée en 14 parties : 7 chapitres du point de vue de Clément et 7 pages du journal intime de Gabrielle. Oui, je suis du genre obsédée des chiffres. Rendez-vous compte, j’ai 42 chapitres ! … plus un épilogue. Je parle d’amitié, d’amour, de fidélité, de violence, de la condition de la femme, d’homosexualité, de bisexualité, de l’identité de genre… Beaucoup de thèmes qui sont extrêmement importants pour moi.

C’est la première fois de ma vie que je termine une histoire aussi longue (presque 70 000 mots). Ça fait des années que j’essaye, je peux donc témoigner de la difficulté de mener un projet jusqu’au bout. Et encore, je ne suis pas encore entrée dans la vraie phase de correction… Mais j’ai bon espoir, j’aime suffisamment ce que j’ai écrit pour refuser de baisser les bras. D’autant plus que je crois réellement en mon projet.

En tout cas, c’est le moment pour moi de regarder derrière moi et de vous raconter mon histoire.

Genèse du projet

Tout a commencé avec une scène qui me trottait dans la tête. Je comptais en faire une nouvelle assez courte et c’est ainsi que je l’ai écrite la première fois. C’était juste l’histoire d’un adolescent, a priori de genre masculin, qui se faisait harceler au lycée (traité de « tapette » et de « travelo » ce genre de choses très délicates) et qui finissait par craquer moralement. Il coupait ses cheveux longs sur un coup de tête, en espérant que les moqueries cessent. Son meilleur ami le ramassait alors à la petite cuillère et l’aidait à relever la tête.

En écrivant cette première nouvelle, j’ai réalisé que j’avais envie d’en dire plus. Je me suis dit « pourquoi ne pas écrire quelque chose de plus long sur la vie de ces deux ados ? » J’ai alors ajouté quelques chapitres après. J’ai fait lire le tout à une de mes amies, elle m’a dit que c’était cool alors j’ai continué. J’ai rajouté des chapitres avant. J’ai ajouté des pages de journal intime de manière à proposer deux points de vue sur l’histoire, mais sous une forme différente. J’ai commencé à élaborer un plan précis avec des chiffres et des jeux de miroir que je suis la seule à comprendre…

Phase d’écriture

Très vite, je me suis organisée pour écrire. J’avais 3 parties à écrire, j’ai décidé d’étaler mon écriture sur trois mois. Je savais que chaque partie devait faire environ 20 000 mots, j’ai donc créé un tableur Excel avec plein de colonnes pour fixer mes objectifs. Pour écrire 20 000 mots en 30 jours, je devais écrire environ 700 mots par jour. J’avais le plan, quelques milliers de mots déjà au compteur, je me suis lancée dans la rédaction !

J’ai écrit la partie 1 en février. Je voulais continuer sur ma lancée, mais finalement les aléas de la vie et mon manque de motivation m’ont ralenti. J‘ai repris l’écriture en avril et rédigé la partie 2. J’ai corrigé un peu ce que j’avais écrit, surtout la partie 1 parce que je voulais être sûre de moi avant d’entamer la dernière partie. De plus, je n’étais pas vraiment sûre de ce que j’allais raconter dans cette troisième partie, c’était assez flou dans ma tête…

Néanmoins en juillet, j’ai commencé la rédaction de la troisième partie… sans parvenir à la terminer. Il me restait un chapitre à écrire qui a traîné jusqu’au août pour la simple et bonne raison que c’était la scène qui me posait le plus de souci car il y avait beaucoup de personnages. Finalement, j’ai réglé la question en évitant subtilement cette scène, mais chut.

A la mi-août, je connaissais le bonheur d’écrire le mot FIN.

graphique j'ai terminé le premier jet de mon roman

Premiers retours

J’ai la chance d’avoir des amis acceptant de me (re)lire. J’avais notamment deux lecteurs tout au long de la rédaction. Ils me donnaient leur avis sur le scénario, pointaient les zones d’ombre ou les incohérences. Ça m’a vraiment beaucoup aidé, surtout au début où j’avais encore des doutes sur mon histoire. Mais je n’ai accepté les retours que sur les deux premières parties. La troisième, je l’ai gardée pour moi.

Pourquoi ? Parce que j’ai réalisé qu’il fallait que je fournisse l’histoire intégrale à mes lecteurs. Certaines choses peuvent paraître anodines au début, on peut me dire que ça ne sert à rien par exemple. Sauf que dans le projet global, c’est important. J’ai pensé que c’était mieux de donner toutes les clés à mes lecteurs avant de solliciter leur avis.

Maintenant que c’est « terminé » j’ai envoyé le roman intégral à mes chers amis. Certains écrivent aussi, d’autres pas, certains ont une formation en littérature, les autres non et j’ai même une amie avec une formation de correctrice. Bref, des gens en qui je peux avoir confiance pour me donner leur avis sur le fond de l’histoire. Est-ce que ça va trop vite ? Trop lentement ? Est-ce que les personnages ont du relief ? Est-ce qu’ils ont l’impression que certains passages sont inutiles ? Ou au contraire, qu’il manque des détails ? Je sais ce que je veux faire, mais il n’empêche qu’il est possible que mes méthodes soient maladroites. Je compte sur eux pour pointer les faiblesses de mon scénario, et en même temps m’encourager à continuer.

Changements en cours de route

Mais avant d’en arriver à cette phase où j’ai envoyé mon roman à mes amis, je suis quand même passée par une phase de correction. Pourquoi ? Parce que j’ai changé d’avis en cours de route sur certains points. Exemple tout bête : Clément est passé de blond à brun. Certains personnages ont disparu pour laisser un plus grand rôle à d’autres (en clair, il y a eu fusion de personnages).

J’ai également essayé de préparer le terrain en amont, de façon à ce que certains événements arrivant à la toute fin n’arrivent pas comme des cheveux sur la soupe. J’ai ajouté des petites scènes, des répliques, quelques descriptions. Les pages de journal intime ont été étoffées… J’en ai également profité pour éradiquer quelques coquilles et fautes d’inattention assez désagréables. En bref, j’ai réalisé une petite correction de fond de manière à présenter une histoire qui tienne debout.

J’ai traîné sur cette fausse correction pendant deux mois, alors que dans les faits : j’ai bossé dessus pendant à peine quatre jours. J’avais la flemme, c’est vraiment dur de se remettre dans une histoire et de travailler dessus en se disant qu’on ne fait qu’une grossière correction. Je savais que quand j’aurais fini ça, alors le plus dur serait à venir… Donc j’ai procrastiné, par peur d’en arriver là.

j'ai terminé le premier jet de mon roman

Et maintenant ?

Je n’ai jamais été aussi fière de moi ! Finir le premier jet, ce n’est même plus la première étape ! J’ai eu des hauts et des bas, mais j’ai réussi à construire quelque chose. Ça fait… mon dieu, ça fait 8 mois que je travaille sur ce projet. Certes, il n’y a eu que 3 mois d’écriture, mais ce n’est pas rien ! Je ne peux même pas espérer que la correction soit plus rapide, je me connais.

Maintenant, je dois attendre les retours de mes lecteurs premium. De cette manière, je saurais ce que j’ai éventuellement à changer et/ou améliorer dans mon scénario. Je ne veux pas faire de correction de forme (syntaxe, orthographe, grammaire, style…) avant d’en avoir terminé avec l’histoire en elle-même ! Ce serait complètement stupide de travailler sur la manière dont j’agence mes phrases avant d’être sûre de ce qu’elles racontent.

Quand je serais sûre de mon histoire, je m’attaquerai à la correction toute seule, en reprenant tout paragraphe par paragraphe. Ensuite, je pourrais compter sur mes amis pour passer derrière moi et m’aider à voir les imperfections et axes d’amélioration.

Et après ? L’édition ? J’espère bien trouver quelqu’un pour éditer et promouvoir mon livre. On est nombreux sur le marché, mais j’y crois. Pourquoi pas moi ? L’avenir le dira, mais je suis confiante !

writing with a cup of coffee

Et vous ?

Avez-vous déjà écrit un roman ? Comment s’est passée la rédaction du premier jet ? Par quelles étapes êtes-vous passés ? Avez-vous des conseils à me donner ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires !

Tu aimeras peut-être

35 comments

Pablo 20 novembre 2016 - 12h 28

Bonjour
Bravo pour la fin de ton histoire moi je n’en suis que en début si tu as des conseil je ne les refuserai pas( surtout les premiers paragraphes)Mais a 11 ans c’est dur d’etre collegien et ecrivain, non ?
Bye

Reply
Lise 28 août 2016 - 15h 15

Bonjour !
J’ai beaucoup aimé ton article (en fait c’est la troisième ou quatrième fois que je le relis) !
Pour l’instant, j’essaie moi aussi d’écrire une histoire. J’ai déjà trois chapitres et la trame générale … Sauf que j’ai un peu tendance à me décourager, à douze ans, c’est pas si facile !

Mais du coup, je serais curieuse de savoir si tu avais fini par publier ton roman ?

Merci pour tout tes super conseils !

Lise

Reply
C.S. Ringer 7 juillet 2016 - 17h 36

Bravo pour avoir terminé ton roman ! C’est toujours gratifiant d’achever un récit :)

J’ai terminé le premier jet du tome 1 de ma série (Les Cavaliers Nocturnes) il y a deux ans, et même si je n’ai pas écrit le mot FIN (puisqu’il y a plusieurs tomes), j’étais quand même soulagée d’avoir fini !
S’ensuivit, évidemment, la phase de correction/amélioration, et en fait j’ai presque tout réécrit ! Le second jet est quasiment fini (enfin !), j’ai hâte de m’attaquer au tome 2 !

Reply
Corentine 16 décembre 2014 - 15h 41

Wahou félicitations !
Quelle organisation, je suis impressionnée. Quel bonheur ça a dû être de constater tout le travail accompli et de se dire que c’est fini (ou presque).

Ca fait des mois que je me dis qu’il faut je me lance. J’ai l’idée en tête, bien précise, mais impossible de poser le moindre mot sur papier, quelle frustration !
Je me dis que ça viendra bien un jour, ça ne peut pas rester indéfiniment dans ma petite tête.

Bon courage pour la suite en tout cas :)

Reply
Cordélia Reid 20 décembre 2014 - 11h 31

Merci beaucoup ^^
Allez, lance toi !

Reply
Laurence 14 décembre 2014 - 14h 30

Bonjour,
Je suis tombée par hasard sur ton blog en cherchant des personnes dans le même cas que moi. Au final, je me reconnais complètement dans ton histoire. Je suis également passée par différentes phases dans l’écriture de mon manuscrit ( modification de l’histoire à plusieurs reprises, périodes de doutes…) mais le besoin d’écrire est le plus fort. La semaine dernière, j’ai enfin mis un point final a mon histoire. Comme toi, je vais maintenant le faire lire a des personnes en qui j’ai confiance. J’ai relu mon histoire et je dois dire que je suis assez contente du résultat. Le plus dur maintenant me paraît être la correction. J’ai peur qu’en modifiant mon texte, j’enlève des choses essentielles. A vrai dire, je ne sais pas trop par oú commencer. Ton histoire m’encourage et me permet de me dire que mon cas n’est pas à part. Je pense que l’écriture est un long chemin semé d’embûches mais le jeu en vaut la chandelle. En tout cas, je te souhaite plein de courage et de réussite pour la suite.
Laurence

Reply
Cordélia Reid 20 décembre 2014 - 11h 31

Je suis contente de lire ton commentaire, ça me fait plaisir ^^ En tout cas, j’espère que tu réussiras toi aussi !

Reply
dominique lebel 30 novembre 2014 - 12h 20

Quelle organisation! J’admire, moi qui navigue à vue et ne sais jamais trop où je vais quand j’écris. Il y a en tout cas un bel enthousiasme dans cette page. Bonne chance pour ce roman!

Reply
Cordélia Reid 30 novembre 2014 - 20h 07

Merci, ça me fait plaisir !

Reply
Lucie 30 novembre 2014 - 8h 37

Bravo ! C’est toujours un plaisir quand le bébé arrive, tout beau et en bonne santé après un accouchement interminable ; )
Moi j’ai deux petites questions bêtement méthodologique, la seconde capture d’écran, c’est fait avec excel aussi ? Et quand tu rédiges sur ton traitement de texte, tu fais un fichier = un chapitre ?

Pour ma part je me suis rendue compte que trop planifier égalait dans mon cas à un ratage assuré. J’ai remarqué qu’il me faut une trame très lâche pour avancer tranquillement. Si je connais toute l’histoire, je n’ai plus envie de la découvrir en l’écrivant…

Reply
Cordélia Reid 30 novembre 2014 - 20h 09

Merci ^^
Alors la 2nde capture c’est Scrivener en fait ! Ça permet de faire un seul fichier découpé en chapitre, c’est un logiciel fait pour les écrivains :D
Je comprends le « découvrir son histoire au fur et à mesure » et c’est ce que je suis en train d’essayer pour le prochain :D

Reply
Morgane 29 novembre 2014 - 13h 38

Félicitations Cordélia ! Ah le premier roman, quelle aventure, quelle émotion. Le second puis le troisième aussi ;). Décidément, tu as bon goût : Gabrielle est le prénom de ma fille et le sous-titre du premier tome de la trilogie 21h34 que j’écris avec mon amie Cathy. D’ailleurs, il faudrait que je vous mette en relation car la thématique de ton roman me fait penser à son style d’écriture…
Je ne donnerais pas de conseil, car je crois que l’écriture est un mode de création très personnel. Pour ma part, j’écris d’un seul jet, je reviens très peu sur mes textes (sauf corrections ou si on ne comprend pas). J’écris uniquement à l’inspiration, c’est-à-dire n’importe quand, n’importe où.
Je te souhaite beaucoup de réussite et de trouver un éditeur, ce qui chose compliquée mais pas impossible avec du courage et de la patience !
Morgane

Reply
Cordélia Reid 3 décembre 2014 - 0h 49

Merci !
C’est marrant tiens pour le prénom ^^ C’est un beau prénom, c’est sûr.
Merci pour tes encouragements en tout cas!

Reply
Lou 28 novembre 2014 - 14h 11

Je te lirai aussi avec plaisir, d’autant que les thèmes sur lesquels tu écris me plaisent beaucoup dans la littérature.

J’ai écrit ce que je pourrais pompeusement appeler deux « romans ». Le premier était un (très gros) roman à suspense où une femme s’éprenait d’un tueur en série. Genre 200 pages Word interligne simple, écrites quand j’avais 13-14 ans. Ce n’est pas un mauvais texte quand je le relis mais il est beaucoup trop influencé par mes idoles littéraires de l’époque, erreur classique de jeune auteur.

Le deuxième est plus complexe et très gros aussi : c’est une intrigue psychologique, sur une histoire de harcèlement moral qui tourne mal. C’est un texte en partie inspiré de faits réels. Il a intéressé un éditeur et c’est moi qui ai décidé de ne pas poursuivre l’aventure car l’histoire qui m’a inspiré l’intrigue, je voulais la laisser derrière moi…

J’ai toujours écrit très naturellement mais j’avais une petite manie de « comptage de pages » pour me représenter ce que donnerait mon texte en format livre de poche :) C’est un tel plaisir de voir les mots s’aligner, un univers prendre vie…

Reply
Cordélia Reid 3 décembre 2014 - 0h 51

Merci beaucoup ^^
à 13/14 ans, écrire quelque chose et le TERMINER c’est quand même pas mal ! moi à cet âge, j’étais incapable d’aller au bout de quelque chose xD
Bonne continuation en tout cas :D

Reply
Niamor 27 novembre 2014 - 23h 33

Cela fait du bien de lire un article comme celui-là ! (comme plusieurs articles de ton blog d’ailleurs ;) )

Parvenir à tenir un tel projet de A à Z : c’est formidable et très encourageant ! Pour ma part, je porte un projet de roman qui me tient très à cœur depuis à peu près 3 ans (je me suis donc beaucoup retrouvé dans la genèse de ton projet ^^). Les notes, les dessins et les idées s’accumulent, se complètent, j’ai un premier chapitre en boîte… Je reçois pleins d’encouragements qui me font comprendre que cette difficulté en vaut la peine mais j’ai la triste manie d’être inspiré en pleine nuit 99% du temps : pas facile (voir souvent impossible) à aménager quand on essaye d’avoir une vie d’étudiant / de couple / de jeune… Bref ! XD
Je le répète encore : ça me fait du bien de lire cet article ! Je peux lever le poing au ciel, l’étincelle héroïque à l’œil en me disant  » J’Y ARRIVERAI !  »

Bon tout ça pour dire que cela fait quelques temps que je te suis mais c’est mon premier commentaire par ici et je voulais simplement te dire MERCI :)

Reply
Cordélia Reid 3 décembre 2014 - 0h 51

Merci, ça me fait plaisir :D
Tu y arriveras allez courage !

Reply
AmandineDismoimedia 26 novembre 2014 - 17h 20

Félicitation ! Il faut tout de même un sacré courage pour se remettre en selle, malgré toutes les sollicitations et les obligations quotidiennes. Et une sacré concentration pour lire et relire! Personnellement j’ai toujours eu des idées que je n’ai jamais concrétisé, elles sont consignées dans un carnet que je n’ouvre jamais. Trop peur de me lancer, d’avancer et de perdre toute motivation par ce que je me suis accordée une pause.

Reply
Cordélia Reid 3 décembre 2014 - 0h 50

Merci !
Un jour j’espère que tu te lanceras toi aussi :D

Reply
Aurélie 26 novembre 2014 - 0h 32

Félicitations miss! J’ai hâte de lire le résultat (et de te voir chez Ruquier pour la promo de ton livre ;-))
Je suis particulièrement impressionnée par ton organisation, le tableau Excel, tout ça tout ça… Mr C. serait fier de toi! ;-P

Reply
Cordélia Reid 26 novembre 2014 - 14h 08

Chez Ruquier carrément ! Haha ça serait vraiment fun ^^
Merci ^^

Reply
Priscilla 24 novembre 2014 - 22h 50

Je t’ai nominé au Liebster Award. Je trouve ton blog vraiment chouette. Si tu souhaites te prêter au jeu, rendez vous ici : http://tobeveganforlife.wordpress.com/2014/11/24/tag-liebster-award-2/

Reply
Cordélia Reid 26 novembre 2014 - 14h 09

Merci ! J’ai déjà fait les Liebster Award pas mal de fois, mais c’est gentil de ta part <3

Reply
Phsw 24 novembre 2014 - 17h 03

Bravo pour le premier jet! C’est toujours un grand moment!
Tu as dû travailler dur pour en arriver là, maintenant si je peux me permettre un conseil, c’est souvent utile de « laisser reposer » son texte quelques temps et de le reprendre ensuite. Je crois que ça permet de mieux voir ce qui vaut la peine d’être modifié, en tout cas ça m’a aidé quand j’ai écrit mon premier roman (je l’ai même laissé reposer tellement longtemps que quand je m’y suis remise, j’ai changé… à peu près tout).
En tout cas, félicitations!

Reply
Cordélia Reid 26 novembre 2014 - 14h 11

Oui j’ai travaillé dur, c’est le cas de le dire ^^
Oui bah je laisse reposer en ce moment. Le temps de savoir exactement ce que je veux modifier. Mais mon but c’est quand même l’envoyer les premiers manuscrits en 2015 !!
Merci :)

Reply
Ginevra 24 novembre 2014 - 12h 05

Félicitations pour ton premier jet^^Préviens-nous quand le roman sera publié, j’ai bien envie de le lire.
Quand à mon roman, il est au point mort, j’ai à peine écrit un chapitre. Pour l’instant, j’ai du mal à avancer car mon scénario et le monde dans lequel j’écris ne sont pas encore tout à fait fixes. Mais j’ai bon espoir que ça s’améliore au fil du temps.
Encore une fois, toutes mes félicitations, c’est un grand moment^^

Reply
Cordélia Reid 26 novembre 2014 - 14h 12

Merci ! Bien sûr je préviendrai le MONDE ENTIER quand le roman sortira xD
Courage pour ton écriture de ton côté ;)

Reply
Charlotte 24 novembre 2014 - 9h 32

Oh du coup j’ai lu ton extrait je trouve ça chouette ! Je n’ai jamais lu de roman sur ce thème et ton extrait m’a beaucoup intrigué, en plus c’est fluide et bien écrit. Je pense que je le commanderai, quand tu auras trouvé un éditeur ;) .

Pour répondre à tes questions de fin d’article, j’ai déjà écrit un roman et je suis en train d’écrire sa suite. Pour les différentes phases du premier : j’ai écrit le premier jet, puis laissé reposer quelques semaines. Ensuite, je l’ai repris, corrigé (il y avait pas mal de choses à revoir, notamment des passages trop longs à raccourcir pour rendre le rythme plus nerveux). J’ai aussi retravaillé tout mon roman selon différents angles (notamment caractériser mieux les personnages, affiner les dialogues, développer les univers, faire des petits rappels de certains éléments tout au long du récit). Une fois ce deuxième jet effectué, j’ai fait relire à mon copain qui a relevé quelques incohérences, comme par exemple le placement dans l’espace des personnages, ou des petits détails du scénario à affiner. J’ai donc retravaillé en fonction de ses remarques pour donner naissance au troisième jet. Ensuite, je l’ai laissé reposé de nouveau quelques semaines, puis j’ai fait quelques ajustements. Au final, je l’ai fait relire à une amie qui a noté les coquilles et les fautes d’orthographe.

En bref, 4 ou 5 jets pour arriver au projet final, me concernant . Mais ce sont toutes des étapes intéressantes. Bon courage pour la suite, j’ai hâte de découvrir ton roman :) !

Reply
Daënor 24 novembre 2014 - 16h 36

Bonjour,

j’aime beaucoup ton commentaire – d’abord parce-qu’il est très intéressant – mais aussi parce-qu’il est très drôle et que l’on peut faire l’analogie avec une recette de cuisine (les différents jets, laisser reposer etc…) ! Bref j’ai adoré !

Amicalement,
Daënor

Reply
Charlotte 25 novembre 2014 - 9h 30

Merci pour ton petit mot Daënor :) . C’est tout bête mais je n’avais même pas remarqué que mon commentaire ressemblait à une recette de cuisine, mais après l’avoir relu, je trouve que tu as tout à fait raison !

Reply
Cordélia Reid 26 novembre 2014 - 14h 13

Héhé je suis d’accord avec Daenor ! Merci pour ton commentaire ^^

Reply
Anna Lyra 24 novembre 2014 - 9h 31

Félicitations ! Terminer le premier jet est toujours une étape importante, source de satisfaction mais aussi de stress pour la suite… J’écris en ce moment mon quatrième roman, et chaque fois je prends quelques temps, entre le premier jet et la phase de relectures, pour bien me vider la tête et me préparer à la suite. J’ai toujours un peu de mal à me motiver pour la correction… Bien sûr, c’est moins grisant que d’écrire ! Mais il faut bien en passer par là, et déjà les bêta-lecteurs sont d’une aide très précieuse. Bon courage pour la suite !

Reply
Cordélia Reid 26 novembre 2014 - 14h 14

Merci ^^
Le 4e ? Eh bien tu commence peut-être à être rodée non ?
En tout cas bon courage à toi aussi !

Reply
Daënor 24 novembre 2014 - 8h 57

Coucou Miss Cordélia,

je dois saluer ton courage de correction ! Et j’aimerais te féliciter pour ton premier jet terminé ! Par rapport à tes questions en fin de partie, et bien j’ai déjà écris un premier jet d’un roman… Mais je ne l’ai toujours pas corrigé… Je comprends tout a fait ton manque de motivation, parfois, c’est très dur.

Qui plus est quand l’histoire que l’on a écrit date un peu et que son écriture à bien changé, et qu’il faudrait presque tout réécrire :s

Bref, en tout cas j’espère que cela aboutira pour toi et que tu pourras le publier (Editions Hélène Jacob peut-être ? Puisque tu en avais parlé dans un article me semble-t-il :) ).

Amicalement,
Daënor

Reply
Cordélia Reid 3 décembre 2014 - 0h 46

Merci beaucoup !
Moi aussi je fais traîner la correction je l’avoue… mais j’ai eu tellement la tête dedans pendant un an que c’est dur de m’y remettre ^^’
Les éditions Hélève Jacob ?
Je n’ai pas encore réfléchi aux maisons d’édition à vrai dire. Je t’avoue que dans mes rêves je suis publiée à l’école des loisirs ou chez Thierry Magnier mais bon xD

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Ok En savoir plus