Accueil » Littérature » Être lecteur » Challenge littéraire : lectures de novembre (1)

Challenge littéraire : lectures de novembre (1)

by Cordélia

Bonjour à tous et à toutes !

Nous sommes en décembre, il est l’heure pour moi de faire le bilan de mes lectures de novembre ! J’ai été plutôt productive, c’est assez cool. Résultat, je vais fractionner la publication de mon bilan. D’habitude comme il y a des saga, je réunis mes avis, mais là j’ai vraiment plein de bouquins, alors je crois que ça vaut mieux que je poste le bilan en deux fois ! Dites-moi si vous trouvez que c’est mieux ou moins bien ! Techniquement, ça ne change rien pour moi de publier tout d’un coup ou en deux fois ! C’est vraiment juste pour vous.

En tout cas, j’ai eu des lectures très variées en novembre, normalement vous devriez forcément trouver quelque chose qui vous fait envie à vous aussi ! Aujourd’hui, je vous présente 7 livres !

Le passeur de Lois Lowry

Le passeur de Lois Lowry

Voilà un moment que je veux lire ce roman ! On m’en a beaucoup parlé comme étant LA première dystopie pour ado. Comme c’est la mode, il a bien fallu trouver le premier. Je ne sais pas ce qu’il en est en réalité, à vrai dire je m’en fiche de savoir s’il est le précurseur du genre ou pas. En plus, avant Le passeur, il y a bien eu 1984, Le meilleur des mondes, etc. En tout cas, j’avais hâte de lire ce roman et je n’ai pas du tout été déçue !

On est dans un monde futuriste où la société a été totalement uniformisée. Les gens ne peuvent plus faire aucun choix. On décide de leur métier, de la personne avec laquelle ils vont vivre, des enfants qu’ils vont adopter, etc. Et bien sûr, ça ne les dérange pas parce qu’ils ne connaissent rien d’autre. On annihile leurs hormones avec des pilules pour qu’ils ne connaissent pas le désir, ils ne connaissent pas non plus l’amour, la procréation est réservée à des femmes désignées pour être mère porteuse. Et quand ils deviennent trop vieux, ou quand ils sont un peu rebelles ou non conformes aux attentes de la société… bah ils sont… écartés ? Bref, vous avez compris. C’est comme ça pour tout le monde, sauf pour une seule personne : le dépositaire de la mémoire.

Il n’y a plus d’histoire et le dépositaire de la mémoire est propriétaire de la mémoire collective. C’est assez conceptuel, vous comprendrez en lisant ce roman, mais en gros, le dépositaire possède tous les souvenirs de l’humanité (ou du moins une grande partie). Il n’y en a qu’un seul pour la communauté, plus un apprenti. Bien sûr, vous comprenez que le personnage principal va être cet apprenti qui va découvrir l’histoire, les émotions, le Bien et le Mal. Et c’est passionnant. J’étais frustrée à la fin, j’aurais aimé en avoir plus. Je sais qu’il y a d’autres tomes, mais ce n’est pas la suite direct du Passeur.

A comme Association 5 d'Erik l'Homme

A comme Association 5 d’Erik l’Homme

J’ai déjà beaucoup parlé de Pierre Bottero, d’Erik l’Homme et de A comme Association. Je vais éviter de me répéter et je vous renvoi à mes précédents articles. Mais pour mémoire, c’est une saga écrite à 4 mains, de l’urban fantasy pour enfant/ado où les relations Normaux/Anormaux (humains/créatures magiques) sont gérées par les membres d’une association secrète, qui ont tous un pouvoir magique. C’est vachement bien ! Mais je crois que j’ai trop grandi pour réellement apprécier malheureusement… Je ne m’y retrouve plus. J’ai envie de savoir la fin, alors je continue à lire ! Mais c’est devenu un peu la corvée, alors je crois que je vais laisser cette saga de côté pendant quelques temps avant de m’attaquer aux 3 derniers tomes.

L'initiation Anne Rice

L’initiation d’Anne Rice

Je cherchais innocemment des réécritures de contes de fées. Des versions un peu trash si possible. Et puis une amie (Just A Girl, oui je suis comme ça, je balance !) m’a donné ce titre ! J’aime beaucoup Anne Rice, j’ai dévoré Entretien avec un vampire et Lestat le vampire, au point de surnommer ma guitare Lestat. Je me suis donc dit : une réécriture trash de la Belle au Bois Dormant par Anne Rice ? Je vais forcément aimer ! Je ne m’attendais pas vraiment à… à ça.

Pour résumer, c’est l’histoire de la Belle au bois dormant qui est réveillée non pas par un baiser mais… en se faisant baiser. Elle est prise comme tribut par son Prince et emmenée dans un château où règne la luxure. On lui enseigne la soumission, l’extase et la douleur.

Vous avez été choqué par le pseudo sado-masochisme de 50 nuances de Grey ? Ne lisez jamais L’initiation ! Vous avez été émoustillé par 50 nuances de Grey et en avez rougi ? Vous n’êtes peut-être pas prêt pour Anne Rice ! C’est un autre délire, pourrait-on dire… Un autre level aussi ! Ce n’est pas que ça m’a rappelé ma lecture de Sade mais… un peu beaucoup quand même ! Il faisait vraiment très chaud, moi je vous le dit ! Parfois, c’était même un peu gênant, parce qu’elle va très loin, cette chère Anne Rice. C’est cru, c’est trash, c’est… porno. Le problème, c’est que ça tourne un peu en rond et que ça en devient lassant. C’est toujours un peu la même chose. Et puis c’est aussi très gros (dans tous les sens du terme…) et sur ce point ça m’a rappelé Sade. Parce qu’il y a des moments où je me suis demandée si physiquement c’était possible d’endurer tout ça. Mais j’ai bien aimé l’aspect détournement du conte (même si le conte originel est assez sale). Disons que c’était une lecture… intéressante. Mais je ne sais pas si je lirais le tome 2.

Will & Will John Green David Levithan

Will & Will de John Green et David Levithan

Ce livre m’a été offert gentiment par mes grands-parents ! Enfin, je l’ai choisi mais bref, c’est cool parce que c’est non seulement un beau livre, mais aussi un bon livre. J’ai découvert David Levithan assez récemment, grâce à ce livre avec John Green. Et franchement, j’aime de plus en plus cet auteur ! (David Levithan, pas John Green, même si j’aime bien John Green) Will & Will est un roman écrit à quatre mains, et comme je suis en train d’écrire un roman comme ça avec mon meilleur ami, bah c’était l’occasion de regarder un peu comment c’était chez les autres ! En plus, je savais que ça traitait de l’homosexualité et vous savez que ce thème me tient à cœur.

C’est donc l’histoire de deux garçons (enfin de plusieurs garçons, mais disons qu’on est dans la tête de deux d’entre eux en particulier) : Will… et Will. Ils ont le même prénom, le même nom de famille et ne se connaissent pas au début de l’histoire. Contrairement à ce que je pensais, ce n’est pas leur histoire d’amour puisque l’un est homo et l’autre hétéro. Ce n’est donc pas un roman d’amour YA assez banal, c’est plutôt une histoire de vie, des histoires d’ado. Ça tourne autour de l’adolescence, de la découverte de l’amour, de l’acceptation de soi. J’ai trouvé ça vraiment très bien fait ! Après, ça m’a un peu gêné les parties du Will où il n’y a pas de majuscules en début de phrase, je n’ai pas trop compris pourquoi. Disons que c’est un style, mais c’est étrange. Je ne comprends pas ce que ça apporte au récit. Mais sinon, c’était une très bonne lecture et j’ai prêté mon exemplaire à l’une de mes amies pour qu’elle le lise !

Max Sarah Cohen-Scali

Max de Sarah Cohen-Scali

Le deuxième roman que m’ont offert mes grands-parents ! J’avais vu ce livre sur une chaîne youtube, malheureusement pas moyen de me rappeler laquelle… En tout cas, cette booktubueuse m’avait donné envie de lire ce roman, résultat je me le suis procurée. C’est l’histoire d’un enfant, Max, qui est né de l’union d’une femme blonde et d’un SS dans le but de créer des enfants 100% aryen. La joie des manipulations génétiques de l’époque quoi. Bien sûr, cet enfant est élevé pour devenir un parfait petit nazi et n’a pas tellement l’occasion de réfléchir. Jusqu’au jour où… quelque chose va se passer et il va finir par un peu remettre en question ce qu’on lui a appris. Et encore, c’est un grand mot. C’est justement tout l’intérêt de ce livre, il ne change pas vraiment d’avis ! Il a été élevé comme ça et ce n’est pas du tout facile pour lui de concevoir qu’on lui a raconté des bobards.

Ce roman est écrit à la 1ère personne, on est dans la tête de ce gamin alors qu’il n’est qu’un foetus et ensuite on le suit jusqu’à la fin de la guerre. C’est assez déroutant, d’autant plus qu’il a un langage très familier pour un nourrisson ! Mais passé le choc, on s’habitue assez vite à cette narration particulier pour se concentrer sur l’histoire. Personnellement, j’ai adoré. Je me suis attachée à ce gamin, à ce qui lui arrive et je trouve vraiment très intéressant d’être dans la tête de quelqu’un « dans l’autre camp » parce que c’est quand même rarement présenté en littérature, ou du moins c’est mon impression. On préfère écrire sur les déportés, les résistants, les alliés. Si vous connaissez de bons livres côté allemand d’ailleurs, n’hésitez pas à me donner des titres.

L’histoire est très prenante, surtout quand arrive un second personnage qui va tenir lieu de frère à notre Max (qui ne s’appelle pas Max d’ailleurs, vous comprendrez pourquoi à la lecture). La fin m’a déchiré le cœur, j’ai versé une petite larme.

La Troisième Humanité Bernard Werber

La Troisième Humanité de Bernard Werber

En temps normal, je suis une grande fan de Werber. Ses histoires sont toujours originales, inattendues, un peu loufoques, bien construites. Mais une fois n’est pas coutume… je n’ai pas accroché. Enfin, je suis mitigée. En fait ce qui m’a plu dans ce livre, c’est l’histoire de la Terre et ses pensées (oui parfaitement, la Terre est vivante et pense !). J’ai adoré tout ce que Werber a construit autour d’elle, l’histoire de la première humanité de géants, tout ça… Parce que l’intrigue est basée autour de ça, les humains découvrent qu’ils ne sont pas les premiers humains et qu’avant eux, il y avait des géants tout pareils. Et ils découvrent que la clé de l’évolution, c’est la réduction de la taille humaine (en gros). Je ne pourrais même pas en dire plus tellement ça m’est passé par-dessus la tête !

Le problème, c’est que l’histoire des humains ne m’intéressait pas du tout. L’intrigue, les secrets, les découvertes… ce n’était pas top et même plutôt ennuyant. J’ai terminé ce livre à toute vitesse, juste pour connaître la fin. Évidemment, c’est le premier tome d’une trilogie. Je ne pense pas lire la suite, je n’en ai pas la moindre envie. Si vous voulez lire du Werber, lisez les Thanatonautes plutôt que la Troisième Humanité, ça vaut plus le coup !

Au bout du tunnel - Claire Gilbert

Au bout du tunnel de Claire Gilbert

Voici un livre que j’ai pu lire en avant-première grâce à un partenariat avec les Éditions la Rémanence ! J’ai choisi ce livre, qui est un recueil de nouvelles noires, car il m’intriguait. Il appartient à la collection Le Labo qui rassemblent des écrits un peu originaux « axés sur la psychologie des personnages,  entreprenants et/ou décalés » . Forcément, ça m’a intrigué et j’ai voulu savoir ce qu’il en était ! J’ai donc lu ce recueil de manière assez fractionnée, au rythme de mes voyages en bus et en métro. J’ai un problème avec les nouvelles, je n’arrive pas à les lire les unes à la suite des autres, résultat je mets toujours 3500 ans à lire les recueils, ou je ne les finis pas… Ce n’est vraiment pas ma tasse de thé à la base, je préfère les bons gros romans.  Mais une fois n’est pas coutume j’ai fait un effort.

Franchement, c’est un bon recueil. Je trouve que les nouvelles s’accordent bien les unes avec les autres et que le tout forme quelque chose de cohérent. Ensuite j’ai eu droit à ce qu’on m’avait promis : des histoires noires, un peu horrifiques. Pile ce que je voulais ! Après, c’est quand même assez inégal (comme souvent je trouve quand on est avec un recueil), j’en ai aimé certains, d’autres m’ont laissée de marbre, voire vraiment ennuyée. J’en ai trouvé des trop longues, d’autres trop courtes… Et pourtant j’ai adoré l’une des plus courtes et une autre qui fait partie des plus longues ! Ne cherchez pas, je ne suis pas logique, comme fille. Je citerais La vérité sort de la bouche des enfants qui raconte l’histoire d’une petite fille qui joue à la Barbie (je n’en dis pas plus, sinon ça va gâcher votre lecture), Crève Party avec une groupe d’amis qui vivent une histoire digne d’un film d’horreur et Aller-retour en pays Bigouden juste parce que ça se passe en pays bigouden et que Bretagne RPZ !

Ce que j’ai aimé, c’est la récurrence d’une figure monstrueuse qu’on retrouve dans plusieurs nouvelles, ça fait froid dans le dos. J’aurais presque aimé la retrouver plus souvent, mais peut-être que ça aurait fait too much. En tout cas, c’était une bonne lecture !

Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand

Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand

Je ferais un article dédié à ce livre, mais je tenais à écrire une petite note ici. J’ai l’impression de m’être faite… arnaquée par ce livre. J’en avais entendu beaucoup de bien, j’étais un peu sceptique, mais passons. Quand j’ai commencé ma lecture, j’ai été surprise dans le bon sens. C’était l’histoire d’une femme brisée, qui a perdu son mari et sa fille dans un tragique accident. J’imaginais alors que ça allait être l’histoire de sa reconstruction. En plus elle a un café littéraire appelé « Les gens heureux lisent et boivent du café » en plein Paris. Je pensais que l’histoire allait se passer là.

Et là… c’est le drame. En quelques pages, le roman vire au mauvais Harlequin (sans la scène croustillante en plus !). Elle part en Ecosse, a un voisin rustre qu’elle commence par détester avant de… oh surprise, lui tomber dans les bras ! J’ai lu jusqu’au bout en espérant un rebondissement et… non rien. Rien ! Je me suis rarement sentie aussi trompée de ma vie ! On m’avait vendu (presque) du rêve pendant les deux premiers chapitres et… ET NON MA GRANDE ! Comprenez que j’ai du mal à m’en remettre.

livres anciens

Voilà, c’est tout pour cette fois ! Je publie la suite de mon bilan dans quelques jours, ne vous inquiétez pas ! Je sais aussi que j’avais promis un article zoom sur la saga Les Fragmentés mais j’ai appris qu’un tome 4 allait sortir, donc j’aimerais bien le lire avant de donner un avis complet… Je vous renvoie vers ma chaîne Youtube où j’ai pas mal parlé de ce livre !

Et vous ?

Qu’avez-vous lu ce mois-ci ? Avez-vous des conseils pour moi ? Que comptez-vous lire prochainement ? Avez-vous envie de lire les livres que je viens de présenter ? Comme d’habitude, lâchez-vous dans les commentaires !

Tu aimeras peut-être

9 comments

Clem 18 septembre 2016 - 18h 02

Salut!
Suite à ta vidéo sur « Le Passeur » je me le suis finalement procuré et je suis en plein dedans. Et pour le moment j’adore ma lecture alors je souhaitais te rememercier et te souhaiter une bonne continuation!
Suivre tes activités est un véritable plaisir (´∀`)

Reply
Aurélie 4 décembre 2014 - 22h 26

Ah, tu as finalement lu la BBD d’Anne Rice (je viens de réaliser que cette chère princesse a presque les même initiales que mon cours préféré à la fac! Bref >_<). Le pire c'est que je ne l'ai jamais lu! Et après avoir lu ton avis, je ne suis pas sûre de le faire un jour…
"Max" me tente beaucoup depuis que tu m'en as parlé (le jour de la Zombie Walk), j'attendais ton avis pour me décider! Le thème des Lebensborn, et le fait que l'histoire soit centrée autour d'un enfant me rappellent fortement Lignes de Faille de Nancy Huston, un de mes livres préférés ^^

Reply
Cordélia Reid 4 décembre 2014 - 22h 28

Ah bon ? Rho fais pas genre tu l’as pas lu xD Ce serait un conseil de lecture en toute innocence ? xD
Si tu veux, je pourrais te prêter Max pour les vacan… la période où on n’est pas à la fac x)
Et le livre dont tu parles m’intéresser, je vais regarder !

Reply
Aurélie 4 décembre 2014 - 23h 04

Ah oui oui c’est vrai, en tout innocence! Je le connaissais de nom et il était dans ma liste de livres à lire il y a quelques années quand j’étais dans ma période Anne Rice, et puis je n’ai jamais franchi le pas…
Merci pour Max, mais ne t’embête pas car je pense l’acheter ;-) par contre si tu as la version papier de la BBD d’Anne Rice, je veux bien jeter un œil, du coup… ^^

Reply
Cordélia Reid 4 décembre 2014 - 23h 05

D’accord ^^ Nope par contre le Anne Rice c’était sur liseuse, sorry !

Reply
Charlotte 4 décembre 2014 - 13h 59

Décidément Les Gens heureux lisent et boivent du café ne me tente plus du tout… Il y avait une jolie promesse derrière le titre pourtant, c’est dommage :/
En revanche, Max a l’air assez chouette :-) Il me tente assez !

Reply
Cordélia Reid 8 décembre 2014 - 14h 47

C’est sûr que je ne suis pas tendre ^^’ Lis peut-être une critique positive pour contrebalancer ? Mais bon, je ne peux pas te le conseiller ça c’est sûr !
Par contre Max vaut le coup à mon avis ^^

Reply
LaLouisaBlack 4 décembre 2014 - 10h 46

Raah, shit alors pour Les gens heureux lisent et boivent du café, parce que le titre m’avait marqué et que je l’avais mis sur ma liste « choses à acheter et dévorer ». Bon, au moins je ne me ferai pas arnaquer.
Bon, j’ai rien lu de tout ça, mais Will&Will et le passeur me tentent bien ! Bref, je vais les ajouter à ma liste, et quand j’aurais fini ma PAL je me les trouverai (t’as vu, j’ai de l’espoir ! En vrai, maintenant que je n’ai plus de liseuse, ni de sous pour acheter des bouquins, ni de courage pour aller en bibliothèque… Je lis les 4/5 bouquins que j’ai ramenés à mon appart et qui traînaient dans ma PAL depuis des années.)

Reply
Cordélia Reid 8 décembre 2014 - 14h 51

Ouais bah n’achète pas ^^’ lis le en bibliothèque à la limite pour voir si tu aimes et ensuite tu verras si tu l’achètes ! Pour le coup entre Will&Will et le passeur, si tu dois choisir, je te conseille surtout le 2nd ^^ Mais si tu peux lire les deux, fonce !

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Ok En savoir plus