Accueil » Littérature » Être lecteur » Challenge littéraire : lectures de novembre (2)

Challenge littéraire : lectures de novembre (2)

by Cordélia

Bonjour à tous et à toutes !

Comme promis, voici la seconde partie du bilan de mes lectures de novembre ! J’ai publié la première partie il y a quelques jours, vous pouvez aller consulter ces chroniques juste ici. J’ai fait ce découpage parce que je trouve que mon article était vraiment long et que ça risquait d’être un peu décourageant à la lecture.

Les fiancés de l'hiver Christelle Dabos lectures de novembre

Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos

Cela fait assez longtemps que j’entends parler de ce livre. Il a été présenté par beaucoup de blogueuses comme LA révélation française en SFFF (au féminin en plus !). Et… je suis tout à fait d’accord. Cette histoire est absolument incroyable et je suis fichtrement admirative. On est balancé dans un monde inconnu, très étrange. On comprend que la Terre (ou quelque chose qui y ressemble) a explosé et qu’il ne reste que des sortes d’îlots flottants dans… on ne sait pas trop quoi (cf. la couverture). C’est vraiment hyper bizarre, on n’a quasiment pas de descriptions et personne ne vient nous expliquer ce qui s’est passé pour que le monde en arrive là. Et étrangement… ça ne m’a absolument pas dérangé et c’est justement tout ce qui fait le charme de ce roman. On se retrouve dans un univers un peu streampunk sur certains aspects, mais ça reste très doux.

C’est l’histoire d’une jeune fille, Ophélie. Elle vit sur un petit morceau de terre où tout le monde est très soudé, où tout le monde est plus ou moins cousin. C’est une liseuse, elle peut voir l’histoire des objets en les touchant et une passe-miroir, elle peut traverser les miroirs pour passer d’un endroit à un autre. Mais à côté de ça, c’est une fille très ordinaire, banale, pas très jolie, pas très courageuse. C’est ce qui fait son charme, je l’ai beaucoup apprécié. Ophélie est fiancée (d’où le titre !) à Thorn, un homme d’un autre morceau de terre : le Pôle. Il l’emmène avec lui au Pôle et elle découvre une société très différente de la sienne ! Alliances, rivalités, trahisons, mensonges, jeux de pouvoir… Les aristocrates ne sont pas des anges ! La pauvre Ophélie se retrouve, par son futur mariage, mêlée à des histoires complexes et à la lutte pour le pouvoir.

Franchement, c’est génial. C’est très frustrant, parce que ce n’est qu’un tome 1 et on veut en savoir plus. Je me demande ce qui va se passer après. Je vous conseille vraiment ce livre. Plutôt que de lire La Sélection ou autre fausse dystopie, lisez Les fiancés de l’hiver !

La femme parfaite est une connasse de Anne-Sophie Girard

La femme parfaite est une connasse de Anne-Sophie Girard

J’ai vu traîner ce livre sur Hellocoton pendant des mois et je me suis enfin décidée à le lire pour me faire un avis. C’est un bouquin humoristique, avec plein de blagues sur les femmes. C’est court, ça se lit vite et effectivement, il m’est arrivé de sourire. Je n’ai pas grand chose à dire sur ce bouquin, il ne m’a pas particulièrement marqué ni semblé exceptionnel. Je ne comprends pas pourquoi il a été aussi populaire… La libération de la femme, pourquoi pas. Parfois c’était drôle, parfois de mauvais goût. Je sais que c’est de l’auto-dérision, mais bon… Ça aurait pu être mieux. Ce n’est pas un bouquin que je conseille, loin de là. Plutôt à déconseiller en fait. Sauf si vous avez exactement le même humour que les auteurs !

Système d'exploitation Vincent Germain

Système d’exploitation de Vincent Germain

J’attendais la sortie de cet ebook avec impatience ! J’avais vu la couverture sur le facebook de House Made Of Dawn et l’association de l’image et du titre m’a tout de suite séduite ! J’étais quasiment certaine d’aimer ! D’autant plus que j’adhère souvent aux publications de cette maison d’édition. Cette fois, on n’est pas dans la SF, le fantastique ou l’horreur. Enfin presque pas.

C’est l’histoire d’un jeune homme qui vit à travers un personnage de MMO RPG (jeu de rôle sur internet, via un jeu vidéo pour faire simple). Il est supposé être étudiant, sauf qu’il ne va jamais en cours. A la place, il joue aux jeux vidéos, totalement déconnecté de la réalité ! Alors n’allez pas croire que c’est du bashing de joueur en réseau, loin de là. Oui, il y a là dedans une forme de zoom sur des comportements extrêmes et l’addiction aux jeux vidéos, mais ça ne fait pas non plus de généralité. Moi, j’ai adoré suivre la vie de ce pauvre mec, ses relations avec sa famille, ses amis et la manière dont il dérive de plus en plus à cause de son addiction. Dans la seconde partie du roman, ça devient presque effrayant ! Il perd les pédales, on le voit sombre et c’est fascinant.

J’ai été un peu déçue par la fin, parce que j’ai a-do-ré ma lecture et que j’avais envie qu’elle continue. Elle est vraiment super badasse, c’est très marquant, mais… disons que j’aurais peut-être préféré quelque chose de plus calme, en demi-teinte. En tout cas, ça reste une très bonne lecture. On est vraiment immergé dans l’univers de ce joueur, on est dans sa tête et on peut vraiment voir toute l’étendue de son addiction, voire de sa folie.

La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette Stieg Larsson

La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette de Stieg Larsson

Il n’y a pas à dire, le tome 2 est à la hauteur du tome 1 lu en octobre. J’ai repoussé la lecture de ce livre car je voulais l’intégrer à mon challenge Cold Winter (ça se passe dans un pays froid alors ça colle, non ?). Maintenant c’est bon, j’ai le droit de le lire ! Bref, j’en viens à La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette. Déjà, j’adore le titre. Ensuite, je suis de plus en plus amoureuse de Lisbeth. Elle est tellement géniale (ok, elle fait un peu peur) et forte et originale et exceptionnelle et incroyable et… Je suis in love.

Ce tome était très difficile pour moi, parce que Lisbeth se retrouve dans une situation vraiment délicate, je me suis rongée les ongles pour elle tout au long de ma lecture. Il y a même un moment où j’ai dû arrêter ma lecture parce que j’avais trop peur de ce qui pouvait se passer. Mais j’ai réussi à surmonter ma peur et j’ai dévoré la seconde moitié en une après-midi ! Par contre, j’ai lu tellement vite que j’ai zappé quelques noms (en plus, ils se ressemblent tous, ces noms suédois…). J’espère qu’ils ne seront pas réutilisé dans le tome 3, sinon ça va être compliqué !

Tout ça pour dire que j’aime de plus en plus la saga Millénium. Je suis heureuse d’avoir attendu si longtemps pour la lire, parce que si je me souviens bien, c’est sorti quand j’étais au lycée, et je pense que j’aurais été trop jeune pour réellement apprécier.

A Kiss In The Dark Cat Clarke

A Kiss In The Dark de Cat Clarke

Ce livre m’a tenu éveillée une bonne partie de la nuit ! Il m’a été conseillé par le jeune homme de la chaîne BornToRead. Et je le remercie du fond du cœur ! C’est l’histoire d’une ado, Alex qui rencontre une fille de son âge sur internet : Kate. Jusque là, rien de particulier. Sauf que le jour où elles se rencontrent, Kate prend Alex pour un garçon, car elle est très masculine et androgyne. Alex… ne dément pas. Elle se prend au jeu, Kate lui plait, Kate aime visiblement les garçons alors elle se déguise en garçon pour lui plaire. Bon, on se doute aussi que c’est possible parce qu’en anglais, il n’y a pas de problème d’accord à l’oral, contrairement au français. « I’m happy to meet you » laisse planer le doute alors que « je suis contentE de te rencontrer » ça marche moins bien…

J’ai adoré cette histoire. Pendant la première partie du roman, on suit Alex qui est prisonnière de son secret et ne sait pas comment avouer la vérité à sa petite copine. Ensuite, on suit Kate, après que le secret ait été brisé (parce que bien sûr ça arrive, on s’en doute) et… j’ai détesté la manière dont elle réagit. J’aurais aimé lui coller des baffes à cette petite conne ! Rha, je hais, je la hais ! Alex, je vais la garder pour moi toute seule vous verrez ! Kate ne la mérite pas ! Mais même si leur couple m’a énervé… c’était quand même vachement bien. On parle d’homosexualité, d’acceptation de soi, d’acceptation de l’autre, de genre, d’amour.

Par contre, je ne dirais pas qu’Alex est trans. Elle a l’air dans le roman de se sentir bien en fille, c’est juste qu’elle se déguise en garçon pour plaire à Kate et parce qu’elle ne sait pas comment faire autrement. Du moins, c’est ce qui est sous-entendu dans le livre. Après peut-être qu’à la fin de l’histoire, sa réflexion la mène à se positionner en tant que garçon, mais ce n’est pas l’histoire qui nous ait racontée. Alex m’a fait pensé à ma petite Ingrid chérie que je vous ai présenté dans quelques nouvelles (La fille au révolver, This is what makes us girls et Loue une bagnole), j’étais toute émue ! Ce qui arrive à Alex aurait pu arriver à mon Ingrid quand elle était plus jeune et d’ailleurs c’est aussi ce qui lui arrive avec sa rouquine mais bref, ce n’est pas la question.

Je conseille ce livre, il est vraiment génial. C’est une belle histoire d’amour, et en plus elle fait réfléchir.

Le faire ou mourir Claire-Lise Marguier

Le faire ou mourir de Claire-Lise Marguier

Énorme coup de cœur ! Vous êtes nombreux à m’avoir conseillé ce livre lorsque j’ai parlé de littérature LGBT+ dans cette vidéo. Lorsque j’étais au Salon du Livre jeunesse, je regardais les bouquins sur les tables et… oh soudain cette couverture attire mon regard ! Alors je le prends, je dis aux filles qui m’accompagnaient « On m’a dit qu’il fallait absolument que je lise ce livre » . Et là, une illustre inconnu qui regardait un livre à côté de moi me dit « Oui, il faut absolument que vous lisiez ce livre ! » Ça m’a fait bien rire et résultat, je suis repartie avec Le faire ou mourir dans mon sac.

C’est un tout petit roman, 100 pages. Mais en 100 petites pages, j’ai pris une grosse claque. Ce livre, c’est le livre que j’aurais aimé savoir écrire. Tout est là, il est parfait du début à la fin. On pourrait croire en voyant sa petitesse qu’il va être trop court et pas assez développé mais NON pas du tout ! Ce roman est une perle ! C’est l’histoire de Damien, un adolescent mal dans sa peau, souffre-douleur au collège et clairement en dépression. Un jour, il rencontre Samy, un garçon plus âgé qui appartient à un petit groupe d’ado gothico-emo-rock et ils deviennent amis. Damien s’intègre à ce groupe, découvre qu’il est possible que des personnes s’intéressent à lui, apprécient sa présence et lui demandent « ça va ? » . Cette question que personne ne lui pose jamais. Vous le voyez venir, il va se rapprocher surtout de Samy et… je n’en dirais pas plus.

Ce roman est déroutant, touchant, effrayant. Je me suis tellement reconnue en Damien qu’à un moment, ça m’a fait peur. Je ne pensais pas que c’était possible de lire une histoire comme celle-là. Je dis que j’aurais aimé l’écrire, mais j’en aurais été incapable je crois. Ça aurait remué trop de souvenirs, trop de choses profondément enfouies en moi. J’avais les larmes aux yeux sur la fin. Je ne vous parlerai pas de la fin, sinon je vais tout vous gâcher mais… disons que si vous voulez en parler avec moi parce que vous l’avez lu, je suis dispo ! Mais pour rester vague je dirai que cette fin est parfaite. Un juste milieu entre la peur, l’horreur, l’angoisse, le soulagement, la joie, la fierté. Oui, tout ça à la fois.

Tous les garçons et les filles Jérôme Lambert

Tous les garçons et les filles de Jérôme Lambert

Encore un roman jeunesse avec un couple homo, je sais ! Vous savez, il y a une vraie raison à la surabondance de romances homo dans ma liste de lecture. Comme j’en écrit, il est vraiment essentiel que je lise ce qui se fait, de manière à voir ce qui a déjà été fait et ce qu’il reste à faire. Evidemment, c’est aussi par goût, mais pas seulement. Tous les garçons et les filles est un roman très mignon, il n’y a pas à dire. Il est plutôt destiné à des collégiens, de par sa longueur (un très petit bouquin), la simplicité des relations entre les personnages et dans l’écriture. Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Ça n’est pas parce que c’est simple que c’est mauvais. Au contraire, il est très difficile d’aller droit au but quand on écrit. Je sais que personnellement, j’aurais du mal à écrire une histoire de ce genre car j’aurais tendance à vouloir faire compliqué.

Alors que c’est tout bête. Une rentrée au lycée, un garçon qui remarque un autre garçon. Ils deviennent amis, enfin presque, ils se jaugent pendant toute l’année jusqu’à… Vous avez deviné la suite. Il n’est pas nécessaire d’en faire des tonnes, de rajouter des complications fantastiques. Ce roman est extrêmement efficace et criant de vérité. J’admire. J’ai aimé partager les pensées de Julien, cet ado comme les autres qui ne se pose pas spécialement de questions. On pourrait s’attendre justement à des questionnements existentiels et douloureux conséquents de la découverte de son homosexualité. Sauf que non, il n’en est rien. C’est naturel pour lui et quand il échange des regards avec Clément, il ne voit pas en quoi il est différent des autres. Au final, le seul moment où il prend conscience de sa différence, c’est quand les autres la lui crachent à la gueule. L’enfer, c’est les autres, n’est-ce pas ?

Si j’étais documentaliste dans un collège, je le mettrais sur un petit présentoir pour attirer les regards des élèves.

L'été où Papa est devenu gay Endre Lund Eriksen

L’été où Papa est devenu gay de Endre Lund Eriksen

C’est au salon du livre jeunesse de Montreuil que j’ai acheté ce livre. J’ai tout de suite été attirée par la couverture et le titre ! En plus, je regarde de plus en plus ce que font les éditions Thierry Magnier et je rêve d’être éditée chez eux, je ne vous le cache pas <3 Leurs couvertures sont magnifiques, moi j’en suis fan, je trouve que ça change des couvertures photoshopées qu’on nous dégueule au stand Milady (oui pardon, j’ai un problème avec leurs couvertures, vous me pardonnerez). Par ailleurs, c’est un livre traduit du norvégien et je trouvais ça trop cool de pouvoir lire un roman venu du grand nord, c’est assez rare pour être noté.

C’est l’histoire d’un jeune garçon, Arvid, qui part en vacances avec son père fraîchement divorcé. Ils vont s’installer dans une caravane au milieu de nulle part, en Norvège. Il se trouve qu’à côté de leur caravane, il y a une autre caravane ! Avec un autre père et sa fille, Indiane. Vous l’aurez compris grâce au titre, les deux pères vont se rapprocher sur le regard terrorisé d’Arvid (Indiane sait bien que son père est homo, elle a deux pères à la base, c’est seulement qu’ils sont séparés). Arvid a du mal à comprendre ce qu’il se passe, trop toute cette histoire horrible et c’est touchant. On sent le fils qui ne veut pas que papa aille avec un autre que maman !

J’ai beaucoup apprécier ma lecture, j’ai aimé être dans la tête de ce gamin qui se retrouve face à la fraîche romance de son père et peut-être la découverte de sa bisexualité, on ne sait pas trop (enfin moi, c’est comme ça que je le vois). J’aime aussi le fait d’être dépaysée, de ne pas être dans un pays qui m’est connu. Après je suis très mitigée sur la fin. Je ne sais pas vraiment quoi en penser… Disons qu’il y a un retournement de situation inattendu et je n’y adhère pas totalement. Pour cette raison, ce n’est pas un bouquin que je recommande ABSOLUMENT comme c’est le cas avec Le faire ou mourir, mais ça reste quand même très bien.

Et vous ?

 Qu’avez-vous lu le mois dernier ? Avez-vous eu des coups de cœur ? Allez-vous lire certains livres que j’ai présenté aujourd’hui ? N’hésitez pas à parler lecture dans les commentaires !

Tu aimeras peut-être

4 comments

LaLouisaBlack 12 décembre 2014 - 11h 48

Il y a des livres qui me tentent bien là dedans ! Comme toi je suis assez curieuse de ce qu’il se fait avec des couples LGBT ^^ J’avais lu La Femme Parfaite blabla, parce que je l’avais reçu gratuitement par Amazon, ça m’avait détendu, mais bon, vraiment rien de sensationnel. En une heure c’était torché et voilà x)

Reply
Tagada 13 décembre 2014 - 10h 54

J’ai trouvé qu’il y avait des lectures qui paraissent vraiment intéressantes, je pense que je vais pas tarder à me rendre à la médiathèque surtout que je suis en vacance pour l’instant, plus de partiel, donc je vais avoir un peu de temps libre.

Personnellement, j’ai entamé un lecture de (presque) tous les livres jeunesse de Christophe Honoré à l’école des loisirs. J’ai lu des livres dans toutes les collections, qui partent des 4-5 ans au 14-45 ans. Je trouve que ses livres sont vraiment très bien, qu’il aborde des thèmes assez difficile comme la mort d’un proche, l’homosexualité, là maladie, mais écrit d’une telle façon que ça n’en devient pas dramatique à mourir. J’ai surtout beaucoup aimé « Tout contre Léo », qui est très cours mais qui m’a beaucoup touché.
Après je n’ai pas lu ses livres pour adultes, je sais juste qu’il sont assez dur à la lecture, pas parce qu’il écrit de manière compliqué, mais par les thèmes qu’il aborde et la façon dont il les abordes. Je sais pas si tu en as déjà lu. Il faudrait que j’en lise au moins un pour voir ce que ça donne.

Sinon en ce moment je suis lancée dans la lecture de la trilogie Hunger Games j’ai déjà lu le premier que j’ai trouvé absolument génial, tellement que je m’ennuie presque dans le deux, mais j’en suis encore qu’au début.

J’ai lu « La femme parfaite… » j’ai trouvé ça drôle sur certains passage, mais c’est vrai que ce n’est pas non plus LE livre que je conseillerais à tout le monde. C’est simplement à titre divertissant je dirais.

Bref, sinon je pense que je vais concentrer mes lectures sur « Tous les garçons et les filles », parce que en ce moment l’école des loisirs et moi c’est une grande histoire, et « Les fiancés de l’hiver », « Système d’exploitation » et « le faire ou mourir ». Je pense que ce sera déjà pas mal ^^.

Reply
Cordélia Reid 20 décembre 2014 - 11h 32

Oui l’école des loisirs fait des livres vraiment bien, franchement je n’ai que rarement été déçue ^^
Bonnes lectures !

Reply
Cordélia Reid 20 décembre 2014 - 11h 30

Eh bien j’espère que les livres que tu liras parmi mes sélectionnés te plairont ! merci ^^

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Ok En savoir plus