Accueil » Littérature » Participer au Rainbow Challenge 2019
Bibliothèque avec des étagères arc-en-ciel

Participer au Rainbow Challenge 2019

by Cordélia

C’est quoi le Rainbow Challenge ?

Le Rainbow Challenge est un challenge littéraire qui met en avant la littérature LGBT+ et les personnages LGBT+ dans les romans, les BDs, les mangas, dans les LIVRES.

C’est un challenge personnel, il n’y a rien à gagner et personne à battre. Vous et vous seul⋅e êtes maître⋅sse de votre challenge.

Toutes vos lectures comporteront bien évidemment au moins un personnage LGBT+ (lesbienne, gay, bi, trans, intersexe, asexuel, etc) ou en cas de non-fiction aborderont les thématiques LGBT+. Vous pouvez lire en français, en anglais, en italien, dans la langue de votre choix, ou écouter des audio-books.

Pour constituer votre Pile à Lire (PàL), vous êtes invité⋅e⋅s à choisir des lectures en rapport avec les 4 catégories.

Category is…

Au fond du placard

Idées d’interprétation du thème : Amours cachées / Coming-out / Secrets / Fantasy

Sous les paillettes, la rage

Idées d’interprétation du thème : Révolution / Militantisme / Révolte / Théorie queer

Triangle rose

Idées d’interprétation du thème : Déportation / Act-UP / VIH/SIDA / LGBTphobies / Roman historique

A voile et à vapeur

Idées d’interprétation du thème : Bisexualité / Entre deux amours / Voyage / Steampunk

Les catégories sont volontairement larges afin qu’il soit facile d’y glisser vos lectures. Les sous-catégories ne sont que des pistes pour vous aider à comprendre le thème, mais les catégories sont totalement libres à l’interprétation. Il n’y a pas de police du challenge, il n’y a rien à gagner. Vous êtes votre propre juge.

Par exemple, vous auriez pu faire rentrer Harry Potter à l’école des sorciers dans la catégorie Au fond du placard si seulement il y avait un personnage homo, bi ou trans dans ce livre…

Besoin de conseils de lecture ? N’hésitez pas à consulter le répertoire la Rainbowthèque qui référence de nombreuses lectures LGBT+ en français, ou encore le blog Planete Diversité pour des lectures en anglais et en français ou écumer la toile sur #weneeddiversebooks.

We need diverse books

Pour pimenter un peu ce challenge, vous pouvez croiser les 4 catégories avec des bonus ! Les bonus vous permettront de gagner davantage de points, et surtout sont des pistes pour diversifier au maximum vos lectures. Découvrez les 10 bonus disponibles pour cette édition 2019 :

  • Présence d’un personnage LGBTQI+ ET racisé
  • Présence d’un personnage principal transgenre
  • Présence d’une famille homoparentale
  • Une Pride/Marche des Fiertés a lieu au cours du récit
  • Arc-en-ciel sur la couverture
  • Classique de la littérature
  • Livre garanti sans “Bury your gays”*
  • Auteur·trice ownvoice**
  • Auteur·trice francophone
  • Auteur·trice auto-édité⋅e

* le “Bury your gays” est un trope qu’on retrouve notamment à la télévision et au cinéma qui consiste à faire mal finir/mourir un personnage LGBT afin de contenter à la fois le public pro-LGBT (en offrant une représentation) et le public conservateur/homophobe (en donnant une fin malheureuse)

** ownvoice : un auteur gay écrit sur un personnage gay, une autrice trans écrit sur une personnage trans, etc.

Les drag queen de Rupaul drag Race tenant des panneaux de note avec écrit 10

10s, 10s, 10s across the board !

Chaque lecture rapporte 2 points.

1 livre lu appartenant à 1 catégorie = 1 catégorie validée ! Vous pouvez valider plusieurs catégories avec le même livre.

Par exemple, le roman Fairyland de Alysia Abbott vous permet de valider à la fois les catégories Triangle rose et À voile et à vapeur car il raconte l’histoire d’un poète bisexuel durant les années SIDA à San Francisco.

Si vous validez les 4 catégories, vous ajoutez 2 points supplémentaires à votre total !

Vous pouvez bien sûr lire plusieurs livres appartenant à la même catégorie dans le but de gagner plus de points.

Chaque bonus rapporte 1 point. Vous pouvez utiliser les bonus plusieurs fois. Bien évidemment, les bonus doivent être utilisés dans le cadre d’une catégorie précise.

Par exemple, le roman Moi, Simon, 16 ans, homosapiens vous permet de valider la catégorie Au fond du placard (2 points) mais aussi les bonus “personnage LGBTQI+ ET racisé” (+1 point) et “garanti sans Bury your gays” (+1 point), pour un total de 4 points.

A la fin du challenge, vous n’aurez qu’à faire le calcul de vos points et vous obtiendrez votre résultat :

  • De 1 à 10 points : Telle la lesbienne invisible d’Océan, on ne se doute pas que tu es de la contre-allée…
  • De 11 à 20 points : Personne ne s’en doutait, mais comme Kristen Stewart, tu es soooo gay ;)
  • De 21 à 30 points : Tu brilles de mille feux sous les projecteurs, tu es Adam Rippon !
  • Plus de 31 points : Tu es digne de faire la une du Time, tu es Laverne Cox !

Dorothy chante Somewhere over the rainbow dans le Magicien d'Oz

Somewhere over the rainbow….

Le Rainbow Challenge se déroule du 1er février au 31 avril 2019, donc pendant 3 mois.

Vous pouvez échanger sur vos lectures, demander des conseils, poser des questions sur le groupe Facebook Rainbow Challenge et/ou en utilisant le hashtag #RainbowChallenge sur Twitter, Instagram et vos réseaux favoris. Vous êtes libres de réaliser ou non des vidéos, d’écrire ou pas des articles sur vos blogs (n’oubliez pas de me tagger si vous voulez que je relaye) : l’essentiel est de vous faire plaisir !

Show some respect

Je termine avec une petite mise au point qui me tient à cœur, notamment à destination des lecteurs et lectrices non-concerné·e·s par les questions LGBT+ (et c’est valable aussi pour les lecteurs et lectrices LGBT+ en fait).

Vous allez lire plein de bouquins, vous en lirez sans doute des géniaux, vous pleurerez peut-être, vous allez être ému·e·s. Néanmoins, je tiens à vous mettre en garde. Il y a plein de livres en apparence géniaux-trop-trop-émouvants qui en réalité délivrent des messages erronés ou véhiculent des clichés ou entretiennent les LGBTphobies.

Ce challenge n’est pas seulement l’occasion de lire de la littérature LGBT+, c’est aussi l’occasion de vous renseigner. Pensez à regarder qui a écrit le livre, est-ce que cette personne est concernée ? Comment elle s’est renseignée ? Quelle était son intention de départ ? A quelle époque il a été écrit ? Dans quel contexte il a été publié ? Quelle est la réaction des personnes LGBT+ ? Des militant·e·s queer ? Est-ce que bizarrement le grand public considère que c’est un chef-d’œuvre mais des militant·e·s LGBT+ alertent sur le contenu problématique, voire dangereux ?

Je vous encourage vivement à aiguiser votre regard critique, à croiser vos sources, à prendre connaissance du contexte dans lequel existent les livres et plus largement toutes les œuvres et créations.

Ceci étant dit, je n’ai plus qu’à vous souhaitez de bonnes lectures !

Tu aimeras peut-être

21 comments

Le retour du Rainbow Challenge ! – Mademoiselle Cordélia 11 janvier 2020 - 9h 54

[…] Conseils de lecture […]

Reply
Bilan du Rainbow Challenge – Mademoiselle Cordélia 4 mai 2019 - 11h 09

[…] Conseils de lecture […]

Reply
FdL : Garçon manqué – Samuel Champagne | Iel était une fois… 28 mars 2019 - 19h 17

[…] Livre lu dans le cadre du #RainbowChallenge 2019. […]

Reply
FdL : Au-delà des Apparences – Anna Martin | Iel était une fois… 22 mars 2019 - 17h 54

[…] Livre lu dans le cadre du #RainbowChallenge 2019. […]

Reply
FdL : Homo, Question sociale et question sexuelle de 1864 à nos jours – Gilles Dauvé | Iel était une fois… 20 mars 2019 - 19h 14

[…] Livre lu dans le cadre du #RainbowChallenge 2019. […]

Reply
#RainbowChallenge : Que lire ? – Vicky Saint-Ange – Autrice 10 mars 2019 - 17h 49

[…] organise un challenge de lecture du 1er Février au 31 Avril, dont le but est de lire des ouvrages mettant en valeur des personnes et personnages LGBT+, à […]

Reply
FdL : Éclat(s) d’âmes – Yuhji Kamatani | Iel était une fois… 26 février 2019 - 18h 45

[…] Livre lu dans le cadre du #RainbowChallenge 2019. […]

Reply
FdL : Aromantic (Love) Story – Haruka Ono | Iel était une fois… 23 février 2019 - 9h 55

[…] Livre lu dans le cadre du #RainbowChallenge 2019. […]

Reply
Celle que je suis – Bingo Morihashi et Suwaru Koko | Iel était une fois… 19 février 2019 - 19h 42

[…] Livre lu dans le cadre du #RainbowChallenge 2019. […]

Reply
Moi, ce que j’aime, c’est les monstres – Emil Ferris | Iel était une fois… 19 février 2019 - 19h 07

[…] Livre lu dans le cadre du #RainbowChallenge 2019. […]

Reply
FdL : Terre de Brume – Le Sanctuaire des Dieux – Cindy Van Wilder | Iel était une fois… 11 février 2019 - 17h 54

[…] lu dans le cadre du #RainbowChallenge 2019. (Oui parce que JE LE VEUX, Cindy, si tu m’entends ! Sinon je ferai des fanfics […]

Reply
FdL :Ça raconte Sarah – Pauline Delabroy-Allard | Iel était une fois… 10 février 2019 - 14h 13

[…] Livre lu dans le cadre du #RainbowChallenge 2019. […]

Reply
FdL : Mon Frère Féminin – Marina Tsvetaeva | Iel était une fois… 8 février 2019 - 8h 54

[…] Livre lu dans le cadre du #RainbowChallenge 2019. […]

Reply
Estellka 26 janvier 2019 - 21h 02

Super! moi j’aimerai bien participer, mais comment on fait en fait? (sachant que je n’ai ni facebook, ni instagram, ni tweeter, ni rien de ce qui ressemble de près ou de loin à un réseau social.

Reply
Cordélia 29 janvier 2019 - 16h 58

Hi :) alors tu peux parfaitement participer de ton côté, sans forcément prendre part au groupe facebook ^^ tu peux par exemple à la fin du challenge venir ici poster un commentaire avec ce que tu auras lu :D

Reply
estellka 29 janvier 2019 - 22h 46

Ok, cool!
Je trouve que ça serai bien de faire un récapitulatif de ce que tout le monde à lu avec des avis etc pour qu’on puisse lire ce que les autres ont lu en fonction de ce qui nous plait etc. mais bon c’est peut-être trop de boulot.
Et aussi si on lit des trucs du genre « bury your gay » (des fois ça arrive les mauvaises surprises), peut-être le poster et expliquer pourquoi on le classe là-dedans pour justement éviter aux autres la même mauvaise surprise?

Reply
Joséphine 6 janvier 2019 - 2h 05

Ahhhh trop bien ça me motive de ouf !! Et merci pour l’alerte finale, j’ai lu récemment Point cardinal qui rentre carrément dans ce warning. Je lis partout que c’est trop émouvant blabla, et en le lisant j’étais hyper choquée que l’on puisse écrire un tel livre sur la transidentité sans être renseignée correctement en 2017…

Reply
Cordélia 6 janvier 2019 - 10h 46

oui c’est un gros morceau ce livre, je ne l’ai pas encore lu mais je n’ai pas très envie ^^’

Reply
Eva 6 janvier 2019 - 14h 31

En vrai, j’ai rencontré l’autrice par hasard, et comme ça ne m’inspirait pas vraiment confiance son affaire, je lui ai demandé comment elle s’était renseignée, et elle m’a répondu d’un air pressé (le genre oh toi je te vois venir, quand ca commence comme ça, ensuite on me reproche de n’avoir rien compris, je ne veux pas t’écouter, d’ailleurs puisque tu n’es pas là pour me demander une dédicace, pourquoi existes-tu ?) « bien sur je me suis renseignée ! » et j’étais en mode « meh, c’était pas la question ». Cela dis, j’ai essayée d’être détendue j’ai dit « oui oui, mais je veux dire, moi j’écris aussi, et je me questionne sur comment on fait pour parler avec justesse des situations dont on est pas concernés » et elle est partie à dire « Ah mais il ne faut pas se poser de question, il faut se lancer. De toute façon on est obligé de parler de personnes qui ne sont pas soit, sinon tu ne pourras écrire que sur des femmes d’une vingtaine d’années, blanches, cis et het… euh… bon je ne sais pas quelle est ton orientation sexuelle mais… tu vois. C’est ça le métier d’écrivain : s’approprier la vie des autres ». (A-t-on déjà vu une définition si laide du métier d’écrivain, je ne crois pas u.u)
Du coup j’ai aucun doute que son roman est mauvais : elle me l’a pitché en disant « c’est l’histoire d’un homme qui s’avère être une femme » alors que non, c’est l’histoire d’une femme qui s’avère avoir été assignée homme, donc bon, quand on en est là…

Reply
Cordélia 6 janvier 2019 - 16h 00

Hum, ça ne fait que confirmer mes doutes –‘

Reply
Pikobooks 31 janvier 2019 - 2h 06

Oh punaise Joséphine je suis TELLEMENT d’accord avec toi ! J’ai trouvé ce roman si maladroit… si… bancal. J’ai retenté l’expérience avec « Amours », de la même autrice et ce fut un calvaire. Sous prétexte de mettre en scène une romance homosexuelle, l’autrice nous délivre ni vu ni connu un roman au message ignoble. Parce qu’à mes yeux une servante miséreuse (violée par le patron) et qui finalement se retrouve dans le lit de la patronne (Parce que la patronne « Elle est gentille en fait »), ce n’est pas de l’amour… C’est de l’intimidation de classe et de la culture du viol (le personnage principal va même littéralement dire « non », mais osef ! Comment une chose aussi importante que le non-consentement peut être passé pour de l’amour… Je ne comprends toujours pas l’engouement général. j’ai donc détesté les deux romans lus de cette autrice et on ne m’y reprendra pas !

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Ok En savoir plus